L'Allemagne revient sur sa décision de prolonger la durée de vie de ses centrales nucléaires

ENVIRONNEMENT Le gouvernement d'Angela Merkel pourrait faire marche arrière après la catastrophe de Fukushima au Japon...

avec Reuters

— 

Une centrale nucléaire à Phillipsburg, en Allemagne, en 2007.
Une centrale nucléaire à Phillipsburg, en Allemagne, en 2007. — RUFFER/CARO FOTOS/SIPA

Le gouvernement allemand devrait renoncer à prolonger de douze ans en moyenne la durée de vie de ses centrales nucléaires au vu de la catastrophe de Fukushima-Daiichi, au Japon, considère le ministre allemand de l'Environnement Norbert Röttgen dans une interview publiée dimanche. Dans les colonnes du magazine allemand Super Illu, Norbert Röttgen, membre de la CDU de la Chancelière Angela Merkel, estime que Berlin devrait plutôt s'en tenir à son plan précédent qui prévoyait de sortir du nucléaire d'ici à 2022.

«Nous sommes en train de revenir sur notre décision de l'automne dernier», indique-t-il, faisant référence à la décision du gouvernement de coalition CDU-CSU-FDP de prolonger de douze ans en moyenne au-delà de 2022 la durée de vie des centrales. «Nous devons expliquer clairement ce changement de direction et il doit être mené à bien», ajoute-t-il.  Norbert Röttgen, dont la résistance à une extension du nucléaire lui avait valu des critiques de son parti par le passé, va plus loin que Angela Merkel en appelant à renoncer à cette prolongation.

Une fermeture temporaire qui pourrait accélérer la sortie du nucléaire

Le gouvernement de la chancelière a donné l'ordre à la mi-mars de fermer les réacteurs nucléaires représentant 7.000 mégawatts de capacité de production électrique dans le pays au moins jusqu'à juin. La fermeture temporaire de sept réacteurs nucléaires pourrait ouvrir la voie à une accélération de la sortie de nucléaire dans le pays qui tire 23% de son électricité des centrales.  Vendredi, la présidente de la Confédération des groupes énergétiques allemands (BDEW) a annoncé son soutien à un abandon de l'énergie nucléaire en Allemagne d'ici à 2023.