Les plus grands pompes à eau et à ciment du monde arrivent à Fukushima

© 2011 AFP

— 

Deux des trois plus grandes pompes à ciment existant au monde, fabriquées par une firme allemande déjà intervenue sur le site de Tchernobyl, vont être livrées la semaine prochaine pour intervenir sur la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, a-t-on appris vendredi.

La filiale américaine de la firme allemande Putzmeister va envoyer, via un avion cargo Antonov, deux machines armées d'un bras flexible capable de s'élever à 70 mètres de haut pour déverser de l'eau ou du ciment, afin de refroidir les réacteurs, a indiqué à l'AFP sa porte-parole, Kelly Blickle.

L'opérateur japonais Tepco utilisera ces équipements pour pomper de l'eau sur les réacteurs, a précisé l'entreprise.

"Nos machines sont conçues pour pomper du ciment mais elles peuvent aussi déverser de l'eau, c'est un des avantages de nos équipements", a expliqué Mme Blickle.

Les responsables de Tepco "n'ont pas dit pour l'instant s'ils voulaient injecter du ciment. Mais c'est une option qu'ils peuvent choisir sans avoir à ajouter d'autres équipements", a-t-elle ajouté.

Il n'existe que trois engins de cette capacité au monde. Deux clients américains de Putzmeister --des groupes de BTP propriétaires des machines--, ont accepté de rétrocéder deux d'entre elles pour aider l'opérateur japonais à juguler la catastrophe.

Sur le site de Fukushima, une pompe de ce type d'une capacité de 58 mètres est déjà en action, et deux autres de 52 mètres servent à l'entraînement.

Deux autres engins de 62 mètres --dont un est arrivé au Japon vendredi-- ont été envoyés directement d'Allemagne.

Avec les deux pompes envoyées des Etats-Unis, sept machines de l'entreprise allemande, basée à Aichtal près de Stuttgart, seront donc opérationnelles au Japon.

Ces gigantesques bras équipés de pompes et montés sur des camions pèsent 80 tonnes et sont opérables de façon télécommandée à partir d'une distance de 2 km. Il faut toutefois un chauffeur pour les placer près du réacteur.

"Les engins de Putzmeister ont déjà été utilisés dans de précédentes situations de crises", a rappelé l'entreprise dans un communiqué. "En 1986 lors du tragique accident de Tchernobyl, nous avons aidé à rétablir la sécurité autour du réacteur 4 de la centrale". A l'époque "onze pompes à ciments, stationnaires ou montées sur des camions, ont été utilisées", a précisé le groupe.