Microworld, nouvelle plateforme du microcrédit

SOLIDARITE Lancé par le groupe Planetfinance, Microworld propose des prêts pour développer des microprojets dans les pays en développement...

Mi.B.
— 
Le site MicroWorld propose de financer des microprojets dans les pays ne développement
Le site MicroWorld propose de financer des microprojets dans les pays ne développement — microworld.org

Le microcrédit s’enrichit d’une nouvelle plate-forme. Microworld est en effet le nouveau site de microcrédit en ligne, lancé par le groupe PlanetFinance et financé par un businessman français, Alexandre Allard. Entièrement tourné vers l’étranger Microworld propose aux particuliers, aux salariés, aux entreprises de financer tout ou partie des projets d’entrepreneurs ou d’artisans n’ayant pas accès aux prêts bancaires classiques. En ce moment sur Microworld il est ainsi possible d’aider, pour 400 euros une vendeuse de légumes au marché Thiaraye au Sénégal qui cherche à renforcer ses stocks et agrandir son étalage pour développer son activité. Toujours au Sénégal, il manque encore 200 euros à une coiffeuse qui veut améliorer l’équipement de son salon pour accroître sa clientèle.

La somme est remboursée en une fois, sans intérêt

«La moyenne des projets mis en ligne est d’environ 500 euros, et celle des prêts de 50 euros» explique David Langlois, Directeur Général de MicroWorld. «Le principe du microcrédit est de solliciter des prêteurs pour soutenir des projets d’entrepreneurs et l’emploi dans les pays en développement. La somme est remboursée en une fois, en moyenne au bout de douze mois, sans intérêt. Le prêteur a généralement tendance à réinvestir sur un autre projet.»

En plus des particuliers MicroWorld espère séduire les PME et les grandes entreprises. Et se développer en Europe dans un second temps. «Le microcrédit commence à se développer, peut-être parce que les gens souhaitent soutenir des projets de développement pérenne, plutôt que d'agir pour des causes de manière ponctuelle, sur le court terme. Par ailleurs, Internet s'impose aujourd'hui comme une solution efficace en ce domaine.»

MicroWorld travaille sur le terrain avec des Institutions de Micro-Finance (IMF) qui organisent eux-mêmes la mise en place du crédit, et peuvent apporter la somme manquante si l’ensemble du prêt n’est pas couvert. Ce sont elles qui garantissent également la restitution de la somme au prêteur, en cas de non-remboursement.

Les taux d’intérêt appliqués aux micro-entrepreneurs sont souvent plus élevés que dans les prêts classiques, notamment en raison du coût de financement de l’IMF, plus important dans les pays en voie de développement, en raison d’un risque supérieur. «Nous apportons aux institutions de microfinance une source de financement en moyenne deux fois moins chère que ce qu'elles connaissent» assure David Langlois. MicroWorld espère arriver à l'équilibre d'ici à trois ans.

Gagnez deux places pour un concert privé de Raphaël
Plusieurs artistes ont décidé de s’engager aux côtés de Microworld. Ils offrent à quelques membres du site un micro-concert, dans un lieu d’exception. Après Jean-Louis Aubert au musée du Quai Branly, Raphaël se produira lundi 4 avril au Grand Palais, devant une quinzaine de personnes. MicroWorld et 20 Minutes vous offrent deux places. A gagner en répondant au plus vite à cette adresse : jeuconcours@20minutes.fr