Fukushima: niveau élevé d'iode radioactif mesuré dans l'eau d'un village

© 2011 AFP

— 

Un niveau d'iode radioactif plus de trois fois supérieur à la limite légale a été relevé lundi dans l'eau d'un village situé à 40 km de la centrale nucléaire de Fukushima, a indiqué lundi le gouvernement, ajoutant qu'il n'y avait pas de risque immédiat pour la santé.

Le ministère de la Santé a précisé que la quantité d'iode radioactif dans un échantillon prélevé dimanche à Iitatemura, à environ 40 km de la centrale, s'élevait à 965 becquerels par kg, contre 300 becquerels par kg fixés comme limite à partir de laquelle il est déconseillé de boire l'eau.

Une personne qui boirait un litre d'eau d'une teneur en iode de 300 becquerels par kilogramme absorberait une quantité de radiations équivalente à un quatorzième de celle reçue durant un aller simple Tokyo/New York en avion, selon le ministère.

"Il n'y a pas d'effet immédiat pour la santé si l'eau est consommée temporairement", a déclaré un responsable du ministère, Shogo Misawa. "Mais par précaution, nous recommandons aux gens du village de s'abstenir de la boire".

La préfecture de Fukushima va fournir de l'eau potable à la population du village, qui compte environ 4.000 habitants, ont rapporté les médias.

Un niveau de 308 becquerels par kg d'iode 131 radioactif avait été relevé jeudi à Kawamata, un autre village de la même préfecture. Ce taux était retombé à 155 vendredi, puis à 123 samedi, avait indiqué plus tôt le ministère.

De l'iode radioactif a aussi été mesuré, mais à des niveaux bien moindre, dans l'eau de la région de Tokyo, toujours selon le ministère de la Santé.

Des niveaux de radioactivité excédant la limite légale ont par ailleurs été décelés sur du lait et des épinards dans la préfecture de Fukushima et dans celle d'Ibaraki, située entre la centrale accidentée et la mégapole de Tokyo.