Nuage radioactif au Japon: «La situation devrait être critique vendredi et samedi»

INTERVIEW Eric Mas, directeur technique chez Meteo Consult, donne à 20minutes.fr ses prévisions pour les jours à venir...

Propos recueillis par Corentin Chauvel

— 

Les vapeurs radioactives émises par la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi inquiètent les experts qui craignent une contamination de l’environnement et des populations. Pour Eric Mas, directeur technique chez Meteo Consult, les prévisions pour les prochains jours ne sont pas très optimistes.

Est-il possible de suivre le nuage radioactif qui s’échappe de la centrale?
Oui, il est possible de faire des simulations, mais nous avons une méconnaissance de la composition du panache qui est émis. Pour l’instant, nous ne pouvons faire que des estimations faites à partir des vidéos. La hauteur du nuage a été plafonnée à 2.000 mètres, il peut donc être entraîné par des vents de basse couche.

Le climat actuel à Fukushima est-il inquiétant?
Non, par rapport aux poussières radioactives, le climat est plutôt favorable ce mercredi par rapport à mardi avec des vents soutenus venus du nord-ouest qui font le ménage vers l’océan. On pourra également être tranquille pour la journée de jeudi. En revanche, la situation devrait être critique vendredi et samedi avec la présence d’un anticyclone. Les brouillards risquent de stagner, empêchant les vents de faire le ménage.

Quel avenir pour ce nuage?
S’il n’y a pas de nouvelles explosions, le gros du nuage va se diluer et les poussières vont s’éparpiller à travers le Pacifique dans les quatre à cinq jours à venir. Dans le cas contraire, ce serait très embêtant pour des régions proches de Fukushima, comme celle de Tokyo, surtout s’il n’y a pas de brassage ou si l’on a des flux de nord-est. Mais à l’heure qu’il est, le gros de ce qui a été émis par la centrale nucléaire est déjà parti vers le large.