Il y a trop de polluants dans le sang des Français

SANTE Une étude de l'Institut national de veille sanitaire révèle des doses élevées de pesticides et de PCB dans les organismes des Français...

Audrey Chauvet

— 

Plusieurs rivières françaises, comme le Rhône, sont touchés par la pollution aux PCB, qui atteint aussi des zones côtières
Plusieurs rivières françaises, comme le Rhône, sont touchés par la pollution aux PCB, qui atteint aussi des zones côtières — CHAMUSSY/SIPA

Une étude qui a de quoi plomber l’ambiance: selon l’Institut national de veille sanitaire (INVS), les Français ont quatre fois plus de PCB et trois fois plus de pesticides dans le sang que les Américains.

Parmi ces substances, le paradichlorobenzène, présent dans les antimites ou les désodorisants pour toilettes, et les pyréthrinoïdes, classés probablement cancérigènes aux Etats-Unis, ont été retrouvés à des taux élevés dans l’organisme des Français: l’exposition au paradichlorobenzène est dix fois plus importante en France qu’en Allemagne et 80% des échantillons étudiés présentaient des résidus de pyréthrinoïdes. «Ils sont largement utilisés dans l’agriculture, l’horticulture, les antipuces pour les animaux domestiques et les insecticides d’intérieur, explique Nadine Fréry, épidémiologiste à l’INVS. A forte dose, les pyréthrinoïdes jouent sur le système nerveux et entraînent des nausées, des vertiges ou des contractions musculaires.»

Les PCB se sont accumulés dans la chaîne alimentaire

Les PCB, utilisés comme isolants dans l’industrie jusqu’en 1987, se sont eux accumulés dans les sols et les eaux, et se retrouvent tout au long de la chaîne alimentaire, particulièrement dans la graisse des poissons. «Les PCB sont des cancérigènes probables et ont des effets sur le développement psychomoteur, même à faible dose. Une exposition pendant la grossesse ou l’allaitement peut diminuer le QI du bébé ou ses capacités d’apprentissage», précise Nadine Fréry. Pour l’association Générations futures, il est urgent de «bannir des procédés rétrogrades, comme l’incinérations des déchets, source importante de pollution par les PCB.»

Une bonne nouvelle tout de même: la présence de plomb dans l’organisme des Français a diminué de 60% depuis 1995 grâce à l’interdiction du plomb dans les carburants et au remplacement des canalisations et des peintures en plomb.