La doyenne des albatros pond encore à 60 ans

ANIMAUX Une femelle albatros vivant aux Etats-Unis et âgée de 60 ans a donné naissance à un oisillon...

© 2011 AFP

— 

Un petit albatros de Laysan et sa maman, en mars 2006 à Hawaï.
Un petit albatros de Laysan et sa maman, en mars 2006 à Hawaï. — SANDY HALL/AP/SIPA

L'oiseau sauvage le plus vieux connu aux Etats-Unis, une femelle albatros de Laysan d'environ 60 ans, qui paraît éternellement jeune, a pondu un oeuf dont est né récemment un oisillon, ont fait part les autorités fédérales surprises de ce phénomène. Cet albatros appelée Wisdom (sagesse en anglais) a été repéré avec sa progéniture dans l'Atoll Midway, une petite île du Pacifique et réserve naturelle appartenant aux Etats-Unis. Cette découverte a été faite il y a quelques semaines par John Klavitter, un biologiste des services américains de la pêche et de la vie sauvage «U.S. Fish and Wildlife Service» (USGC).

En pleine forme grâce à l’huile de poisson?

Wisdom détient le record de longévité des espèces sauvages d'oiseaux documentées durant les 90 années d'existence de ce programme de recherche américano-canadien. L'ornithologue Chandler Robbins, du U.S. Geological Survey (USGC), avait bagué Wisdom pour la première fois en 1956 quand elle avait au moins cinq ans et alors qu'elle couvait un oeuf, le premier probablement. Les albatros pondent seulement un oeuf par an et il faut quasiment une année pour l'incuber et élever l'oisillon. «Elle est en pleine forme», note Bruce Peterjohn, le responsable du programme de baguage des oiseaux d'Amérique du Nord au centre de recherche de la vie sauvage de l'USGC à Laurel dans le Maryland (est). «Ca pourrait s'expliquer par toute l'huile de poisson qu'elle consomme car Wisdom ne fait pas son âge», ajoute-il.

Son âge avancé pourrait être le double ou le triple de l'espérance de vie des albatros de laysan mais les biologistes continuent à recueillir des informations et à apprendre sur ces espèces d'oiseaux, explique-t-il à l'AFP. En fait, les ornithologues ne l'ont tout d'abord pas reconnue car «cette vieille dame albatros» ne porte pas les stigmates de l'âge. «Cinquante-cinq ans après qu'elle ait été initialement baguée avec une identification, elle paraît la même», souligne Bruce Peterjohn. «Ce qui est phénoménal c'est que cet oiseau d'au moins 60 ans qui n'a quasiment pas pris une ride peut sans aucun problème procréer et élever un oisillon», ajoute-t-il. Selon lui, Wisdom a probablement élevé au moins 30 à 35 oisillons durant ses années de reproduction.

Une recette de jeunesse gardée secrète

La plupart des albatros vivant sur les îles de la chaîne hawaïenne du nord-ouest ont une espérance de vie allant au plus de 30 à 40 ans. Mais la longévité exceptionnelle de Wisdom pourrait susciter davantage d'intérêt dans l'étude de ces albatros, juge Bruce Peterjohn. «Le cas de Wisdom soulève beaucoup de questions comme celle de savoir si son âge avancé est vraiment exceptionnelle pour ces albatros?», dit-il. «Si davantage de ces oiseaux étaient bagués et suivis de près durant de longues périodes il est possible que nous trouvions un plus grand nombre d'albatros atteignant ces âges avancés», ajoute le scientifique.

Toutefois la recette des Albatros pour rester jeune aussi longtemps «demeurera probablement un secret», estime Chandler Robbins, 92 ans, un ornithologue reconnu. Ce scientifique explique que les chercheurs savent depuis 2002 que Wisdom connaît une longévité exceptionnelle. C'est l'année où ils ont consulté leurs archives après l'avoir de nouveau baguée et découvert alors que la première bague lui avait été posée par Chandler Robbins en 1956.