Des sacs plastiques transformés en accessoires de mode

CONCOURS Le Prix Terre de Femmes, créé en 2001 par la Fondation Yves-Rocher, récompense des femmes éco-citoyennes qui agissent pour l’environnement. En attendant les résultats de l'édition 2011 le 8 mars prochain NEOPLANETE présente chaque lundi un portrait d’une candidate française...

Delphine Rabasté

— 

Faiza Hajji se sert des sacs plastiques trouvés dans le Nord du maroc pour ses créations
Faiza Hajji se sert des sacs plastiques trouvés dans le Nord du maroc pour ses créations — SAEED KAHN

Exit la carrière de consultante en télécommunications! Depuis 2008, Faiza Hajji se consacre à l’association qu’elle a fondée en hommage à sa mère: le Docteur Fatiha. Son objectif: collecter les sacs plastiques qui prolifèrent dans la ville de Berkane, au nord du Maroc, et aider les femmes sans emploi à les recycler en accessoires de mode.

Pour cela, elle a créé la marque IFASSEN (« les mains »). «L’idée m’est venue quand, adolescente, je passais à vélo à côté du «quartier du plastique», où les déchets plastiques s’accumulaient. J’ai voulu faire quelque chose», raconte-elle. Ses sacs, tissés grâce à une technique artisanale de tressage de fibres végétales, sont confectionnés à partir de sacs plastiques recyclés.

A l’instar de cette activité, la jeune femme de 28 ans met également en place des ateliers de nettoyage et de plantations d’arbres pour sensibiliser la population locale à la protection de l’environnement. Une sensibilisation nécessaire car «certaines idées sont difficiles à faire accepter dans la région. La conscience environnementale y est encore trop peu développée. Le principe même de recyclage est parfois difficile à expliquer, y compris parmi les rangs de nos artisanes.»

Mais au-delà de la préservation environnementale chère à ses yeux, Faiza Hajji permet à ces femmes sans emploi des milieux ruraux d’obtenir des revenus par la vente de ces accessoires. «J’ai grandi dans cette ville, ajoute la jeune femme. Je connais donc parfaitement les problématiques de la région, et plus particulièrement celle des femmes en milieu rural».

Elle s’attelle à présent à la formation de nouvelles artisanes à cette technique de recyclage. L’association développe aussi d’autres projets autour de la création d’un centre de recyclage pour la région. Aujourd’hui, Faiza Hajji s’investit pleinement au sein de son association toujours debout malgré les difficultés. «J’ai eu du mal à lancer mon initiative car les idées d’une jeune femme sont rarement prises au sérieux, explique Faiza. Financièrement, il est également compliqué de trouver des bailleurs de fonds. Mais heureusement, la médiatisation nous aide.»

Pour la lauréate, gagner le Prix Terre de Femmes serait une «grande fierté» et un signe de «reconnaissance». «C’est une incitation à redoubler d’efforts et à continuer sur cette voie», conclut-elle. A ce jour, 21 femmes ont travaillé au recyclage de centaine de sacs plastiques.

Plus d’infos : www.ifassen.comet www.yves-rocher-fondation.org

Rencontre avec Sylvie Faye, la jardineuse des quartiers pauvres sur  NEOPLANETE