Le seuil d'alerte à la pollution aux particules fines atteint ce lundi en Ile-de-France

POLLUTION Le premier seuil a été atteint à 8h lundi...

© 2011 AFP

— 

Paris victime de pollution à l'ozone, le 16 juin 2003.
Paris victime de pollution à l'ozone, le 16 juin 2003. — ALFRED/SIPA

Le premier seuil d'alerte à la pollution aux particules fines a été atteint lundi matin en Ile-de-France, ont annoncé Airparif et la préfecture de police de Paris dans deux communiqués distincts. Le niveau d'information - fixé à 80 microgrammes par mètre cube d'air pendant 24 heures consécutives - a été déclenché à 8h00 pour les particules de moins de 10 micromètres de diamètre, précise Airparif. La faiblesse du vent de secteur nord et les températures très basses, -3 degrés à 8h26, devraient favoriser cet épisode de pollution, selon l'organisme de surveillance francilien.

Recommandations pour les personnes sensibles

L'Agence Régionale de la Santé (ARS) recommande aux personnes sensibles aux polluants atmosphérique comme les enfants, les personnes âgées et celles souffrant d'asthme et d'insuffisances respiratoires chroniques, de privilégier des activités calmes et éviter les activités sportives intenses. Elle conseille également de ne pas utiliser de solvants sans protection appropriée et de s'abstenir de fumer.

Les particules fines, produites notamment par les voitures, pénètrent profondément dans les poumons et sont de fait particulièrement irritantes pour ces personnes qui sont invitées à respecter scrupuleusement leurs traitements médicaux.

La préfecture de police, de son côté recommande aux automobilistes de modérer leur vitesse et d'adopter une conduite souple. Elle prévient également que des équipes techniques effectueront des contrôles renforcés d'émissions polluantes sur les véhicules. L'épisode de pollution devrait se stabiliser mardi, selon Airparif.

A lire également: "La France a un problème avec ses particules"