L'expo Natura Maxima: la biodiversité en Equateur

Fabienne Broucaret

— 

L'exposition sur la biodiversité en Equateur a été réalisée par deux biologistes
L'exposition sur la biodiversité en Equateur a été réalisée par deux biologistes — Naturexpose.com ? Olivier Dangles et François Nowicki

Il ne vous reste plus quelques jours pour visiter l’exposition Natura Maxima organisée au Jardin des Plantes, à Paris. Au menu: des photographies d’espèces animales et végétales, prises en Equateur par deux biologistes, Olivier Dangles et François Nowicki.

L’Équateur se révèle une terre d’exception pour la biodiversité mondiale. En une journée, dans une forêt humide équatorienne, on y observe plus d’espèces de papillons que durant toute une vie dans une région tempérée. Sur le tronc moussu d’un seul arbre fourmillent pas moins de 98 espèces différentes de plantes.

Compte tenu de la petite surface de son territoire, environ la moitié de la France, ce pays d’Amérique du Sud abrite, pour de nombreux groupes de plantes et d’animaux, la plus dense biodiversité jamais observée sur le globe. Ces innombrables espèces sont autant de formes et de couleurs qui se cachent ou se déploient dans les panoramas des paysages équatoriens.

Les photos exceptionnelles présentées dans cette exposition en témoignent. Les portraits sur le vif d’un lion de mer endormi sur un plage des Galàpagos, d’une abeille se nourrissant des larmes d’une tortue, d’un iguane marin en vigie sur la tête d’un lézard de lave ou encore d’une orchidée nichée dans une forêt de nuages sont autant d’instants magiques capturés au cœur de la nature tropicale.

Jusqu’au 30 janvier, entrée libre. Plus d’infos : www.jardindesplantes.net

 

Retrouvez plus d’événements verts dans la rubrique Agenda de NEOPLANETE