Des chercheurs japonais vont ressusciter un mammouth

SCIENCE Grâce au clonage, une éléphante va donner naissance à un petit mammouth...

A.C.

— 

Un mammouth au musée Néanderthal de Mettmann, en Allemagne.
Un mammouth au musée Néanderthal de Mettmann, en Allemagne. — Martin Meissner/SIPA

Le mammouth laineux bientôt de retour sur Terre? Une équipe de scientifiques japonais a annoncé lundi, dans le quotidien Yomiuri Shimbun, qu’ils étaient en mesure de reconstituer entièrement le génome d’un mammouth. D’ici cinq à six ans, ils devraient avoir réussi à créer l’embryon cloné à partir de cellules d’un mammouth congelé conservé en Russie. Cet embryon sera ensuite placé dans l’utérus d’une femelle éléphant.

Comprendre pourquoi l’espèce s’est éteinte

Le processus prendra plusieurs années, mais selon Akira Iritani, professeur à l’université de Kyoto, «les préparatifs sont achevés». Son équipe devrait bientôt pouvoir prélever des noyaux de cellules sur le mammouth congelé et les introduire dans des cellules d’éléphant pour créer un embryon de mammouth. Si tout se passe bien, la femelle éléphant qui aura reçu cet embryon donnera naissance quelques mois après à un bébé mammouth.

Le but de ce clonage n’est pas de réintroduire l’espèce sur Terre, mais de l’étudier pour comprendre pourquoi elle a disparu il y a plus de 10.000 ans. «Si nous parvenons à créer l'embryon d'un clone, il nous faudra discuter, avant de l'implanter dans un utérus, de la manière dont nous pourrons le nourrir et de la pertinence de le montrer au public, explique Akira Iritani. Après l'éventuelle naissance du mammouth, nous examinerons ses conditions de vie et ses gènes afin de comprendre pourquoi l'espèce s'est éteinte», ajoute le chercheur.