Maud Fontenoy envoie des adolescents passer Noël dans les terres australes

© 2010 AFP

— 

Quatre jeunes âgés de 14 à 18 ans, en rupture avec le milieu scolaire, passent le mois de décembre dans les terres australes françaises où ils fêteront Noël à bord du bateau scientifique le Marion-Dufresne à l'initiative de la Fondation Maud Fontenoy.

Partis le 2 décembre de l'île de la Réunion, les jeunes "ambassadeurs" - Chérile, Laure, Kevin et Mohamed - effectuent un périple visant à les sensibiliser à la biodiversité des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) avec des étapes sur les îles de Crozet, Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam, a expliqué vendredi à l'AFP la navigatrice Maud Fontenoy.

Les quatre pensionnaires d'un centre d'accueil de Lyon, vont effectuer "un vrai travail avec les équipes de scientifiques" qu'ils présenteront ensuite dans des écoles et à travers un reportage filmé.

"C'est important de faire comprendre que la biodiversité et la sauvegarde des océans a un rapport avec la survie des humains", souligne-t-elle.

Les Taff constituent "l'un des plus grands réservoirs de biodiversité du monde, ce sont des îles françaises qu'on connaît mal", selon la navigatrice.

Dans leur journal de bord sur internet (http://sauvonslabiodiversite.fr/dev/journal/index/), les jeunes racontent notamment leur arrivée cette semaine sur Kerguelen: "C'était à la fois beau et très impressionnant. J'ai beaucoup aimé ce moment et je sais que des aventures incroyables nous attendent sur ces îles", écrit Mohamed.

"Ils apprennent plein de choses, ils se sont retrouvés dans une manchotière avec des milliers de manchots, à deux pas des éléphants de mer qui pour certains mesurent jusqu'à trois mètres", raconte Maud Fontenoy.

"C'est une vie rude, ils ont eu le mal de mer au début, ils ont eu des tempêtes. Je leur tire mon chapeau, ils sont quand même coupés du monde pendant près d'un mois", ajoute la navigatrice.

C'est à bord du Marion-Dufresne que ces adolescents vont donc passer Noël cette année, en s'offrant des cadeaux apportés dans leurs bagages.

"Cela va être un moment fort. Pour avoir déjà vécu Noël et le Nouvel an en mer, c'est impressionnant, c'est dingue de se retrouver en plein milieu de rien du tout à ce moment-là", poursuit Maud Fontenoy.

De retour à la Réunion le 29 décembre, les quatre adolescents pourront en revanche passer le réveillon du Nouvel an en famille.