Stop-Autoroutes demande à l'Etat de ne pas aller à l'inauguration de l'A65

© 2010 AFP

— 

Le collectif Stop-Autoroutes a écrit lundi au président Sarkozy pour lui demander que l'Etat ne soit pas présent mardi à l'inauguration de l'A65 entre Pau et Langon (Gironde), une autoroute qualifiée par ses opposants de "grenello-destructrice" pour la nature et le climat.

L'autoroute A65 doit être inaugurée mardi matin en présence du secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani.

"Sous un vernis faussement écologique, l'A65 est présentée comme une éco-autoroute alors que cette autoroute est au contraire +grenello-destructrice+, tant du point de vue des milieux naturels que du climat", estiment les anti-autoroutes dans une lettre ouverte adressée au président de la République.

Quelques jours après la clôture du sommet sur le climat de Cancun (Mexique), "comment la France peut-elle prétendre accéder à une certaine crédibilité internationale en affirmant vouloir baisser significativement ses émissions de gaz à effet de serre tout en multipliant des infrastructures qui auront un impact notable et durable sur nos émissions de CO2?", s'interrogent-ils.

"Nous demandons à l'Etat français de ne pas être présent à l'occasion de cette inauguration, et ce afin de ne pas justifier et soutenir l'une des pires réalisations de votre quinquennat", conclut le courrier.

La nouvelle autoroute (longue de 150 km) reliera Langon, à 40 km au sud-est de Bordeaux, à Pau, permettant de gagner une heure de voiture entre Bordeaux et la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

Le chantier de l'A65 a suscité une vive opposition de la part des associations locales de protection de la nature. Mais il est présenté aujourd'hui par l'Etat comme un "standard" à suivre pour les infrastructures post-Grenelle, routières comme ferroviaires, notamment en raison des mesures de compensation mises en oeuvre pour protéger certaines espèces.