Le mercure perturbe la sexualité des ibis

BIODIVERSITE Les mâles auraient tendance à préférer la compagnie d'autres mâles…

A.C.

— 

Un ibis blanc d'Amérique, en Floride.
Un ibis blanc d'Amérique, en Floride. — SUPERSTOCK/SIPA

On savait que le mercure, métal lourd émis par les centrales à charbon ou l’incinération des déchets, perturbait le développement de certains animaux. Des chercheurs de Floride ont révélé que ce polluant pouvait aussi affecter leur sexualité: des expériences menées sur des ibis  ont montré que les mâles exposés au mercure avaient tendance à se mettre en couple avec d’autres mâles.

Une surprise pour les chercheurs

En administrant aux oiseaux des doses différentes de mercure, les scientifiques ont observé que les mâles qui en avaient absorbé les plus fortes doses étaient moins enclins à faire la cour aux femelles et leur préféraient d’autres mâles, réduisant ainsi les capacités de reproduction de l’espèce.

Le mécanisme derrière ce comportement est encore méconnu: « Nous savions que le mercure pouvait faire baisser leur taux de testostérone, explique Peter Frederick, de l’Université de Floride, qui a mené l’étude. Mais nous ne nous attendions pas à ça».

Le mercure, une menace pour la nature

Les chercheurs vont maintenant se pencher sur les interactions biologiques entre hormones et mercure.  «C’est un sérieux problème dans beaucoup de milieux aquatiques, a déclaré Gary Heinz, chercheur à l’US Geological Survey, à la BBC. On ne peut pas le faire disparaître, seulement le déplacer ou le transformer en une autre substance chimique. Et tout effet affectant la reproduction d’une espèce est potentiellement dangereux pour la nature».