Thon rouge: les quotas de pêche restent pratiquement inchangés

PECHE C'est un nouveau camouflet pour les ONG...

© 2010 AFP

— 

Les 48 membres de la CICTA, réunis jusqu'au 27 novembre à Paris, doivent fixer les quotas de pêche pour 2011 mais aussi réviser les systèmes de contrôles mis en place il y a deux ans et qui souffrent toujours de graves lacunes, selon Greenpeace et le WWF.
Les 48 membres de la CICTA, réunis jusqu'au 27 novembre à Paris, doivent fixer les quotas de pêche pour 2011 mais aussi réviser les systèmes de contrôles mis en place il y a deux ans et qui souffrent toujours de graves lacunes, selon Greenpeace et le WWF. — Emmanuel Dunand afp.com

La cinquantaine de pays pêcheurs de thon rouge ont décidé samedi à Paris une réduction minime des quotas de pêche pour 2011, qui passeront à 12.900 tonnes contre 13.500 tonnes en 2010, ont annoncé des participants à la réunion.

La réunion annuelle de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) s'est entendu sur «un quota de 12.900 tonnes pour le thon rouge pour 2011», a déclaré à l'AFP Rémi Parmentier, observateur à la réunion à Paris pour le groupe environnemental PEW.

Les ONG écologistes et certains des Etats avaient plaidé depuis le début pour une réduction du quota à 6.000 tonnes en 2011.

«Une fois de plus, on a refusé au thon rouge la protection dont il avait désespérément besoin», a déploré Sue Liebermann, responsable de la politique des pêche de l'ONG américaine PEW.