Chine: des informations sur la qualité de l'air publiées toutes les heures

© 2010 AFP

— 

La Chine a commencé à publier toutes les heures des informations sur la qualité de l'air dans ses grandes villes, dont certaines comptent parmi les plus polluées du monde, a rapporté vendredi la presse chinoise.

Les niveaux de pollution au dioxyde d'azote et au souffre ainsi que la quantité de particules en suspension dans 113 villes sont désormais mis à jour toutes les heures, selon le Centre chinois de surveillance de l'environnement, cité par le journal Nouvelles de Pékin.

Le nouveau système est destiné "à satisfaire le droit à l'information du public sur l'environnement" et "jouera un rôle crucial dans la prévention et le contrôle de la pollution atmosphérique", selon le Centre.

Le gouvernement chinois a commencé il y a une décennie à publier des informations quotidiennes sur la qualité de l'air relevé à partir de plus de 2.000 stations réparties dans le pays, rappelle l'agence Chine nouvelle.

La Chine, qui vient d'admettre qu'elle est devenue le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre -- est l'un des pays les plus pollués de la planète après 30 ans de rapide industrialisation.

Début novembre, le niveau de pollution dans la capitale chinoise avait été qualifié de "démentiel" sur Twitter par l'ambassade des Etats-Unis, qui utilise ses propres instruments. Elle avait ensuite effacé ce message.

Les chiffres relevés par les Américains à Pékin diffèrent régulièrement de ceux publiés par les autorités chinoises. Lorsque l'ambassade des USA parle de "danger" à cause du smog qui plane sur la capitale chinoise, l'indice officiel, qui ne tient compte que des plus grosses des particules en suspension dans l'air, catégorise ce dernier comme "légèrement pollué".

La norme américaine tient en revanche compte de particules beaucoup plus petites, plus facilement inhalables et plus dangereuses pour la santé.