Un jour férié à cause de la pollution

ENVIRONNEMENT Mercredi, en Iran, les autorités ont donné un jour de congé aux habitants de la capitale…

A.C.

— 

Une rue de Téhéran, en Iran, en décembre 2008.
Une rue de Téhéran, en Iran, en décembre 2008. — ALFRED/SIPA

Mieux valait rester chez soi hier à Téhéran. Un niveau record de pollution atmosphérique a forcé les autorités à déclarer le mercredi 24 novembre férié pour tous les habitants de la capitale iranienne, rapporte le Boston Globe. La décision a été prise lundi par le gouvernement: tous les bureaux publics et privés, ainsi que les écoles et les usines, ont dû fermer mercredi pour ne pas exposer les habitants de Téhéran à un climat «pollué et malsain».

Réduire les transports pour limiter la pollution

Le niveau de pollution a commencé à augmenter dès lundi, pour atteindre un pic mercredi. Ce n’est toutefois pas une première: l’Iran a déjà dû instaurer des congés ou des restrictions de circulation pour réduire la pollution de l’air, liée aux transports.