Etats-Unis et Union Européenne papotent économie et climat à Lisbonne

© 2010 AFP

— 

Le président américain Barack Obama et les responsables de l'Union européenne se sont réunis à Lisbonne pour un sommet UE-USA au cours duquel les tensions économiques et financières et les négociations sur le climat devraient être abordées.
Le président américain Barack Obama et les responsables de l'Union européenne se sont réunis à Lisbonne pour un sommet UE-USA au cours duquel les tensions économiques et financières et les négociations sur le climat devraient être abordées. — TIM SLOAN afp.com

Le président américain Barack Obama et les responsables de l'Union européenne se sont réunis à Lisbonne pour un sommet UE-USA au cours duquel les tensions économiques et financières et les négociations sur le climat devraient être abordées.

La rencontre a valeur de séance de rattrapage après l'annulation d'un rendez-vous précédent fin mai à Madrid avec le président de l'UE Herman Van Rompuy et celui de la Commission européenne José Manuel Barroso.

La récente crise bancaire irlandaise devrait s'inviter à cette réunion, alors que les Américains s'étaient ouvertement inquiétés ces derniers jours de ses conséquences sur le système financier international.

Herman Van Rompuy a annoncé qu'il assurerait M. Obama "que les fondamentaux économiques de l'UE sont solides, avec des niveaux respectables de croissance, une inflation faible, une balance des paiements à l'équilibre et des perspectives améliorées en 2011 en matière d'emploi".

"Nous avons mis en place les instruments nécessaires pour surmonter les problèmes actuels dans la zone euro", a insisté M. Van Rompuy, alors que des tractations ont débuté depuis deux jours à Dublin avec l'UE et le FMI sur un vaste plan d'aide aux banques.

Le secrétaire américain au Trésor Timothy Geithner avait conseillé mardi aux Européens d'agir "très vite" pour résoudre la crise.

Les Européens pour leur part ont vivement critiqué l'attitude de la banque centrale américaine et ses conséquences sur le cours du dollar par rapport à l'euro.

Un autre sujet devait être la question des négociations internationales en vue d'un accord sur le climat dans la perspective de la prochaine conférence de Cancun.

Les Européens s'inquiètent de la capacité de M. Obama de négocier un accord juridiquement contraignant, après la victoire des républicains aux législatives de mi-mandat.