Lettre ouverte à Nicolas Sarkozy contre le projet de parc national des Calanques

PLANETE Des associations de pêcheurs, randonneurs et plaisanciers critiquent le projet de parc naturel...

© 2010 AFP

— 

Une lettre ouverte signée par 25 associations de cabanoniers, pêcheurs, randonneurs ou plaisanciers et publiée lundi dans le quotidien La Provence, appelle le président Nicolas Sarkozy à "initier une démarche nouvelle" prenant en compte les "dimensions humaine et locale" du projet de parc national des Calanques
Une lettre ouverte signée par 25 associations de cabanoniers, pêcheurs, randonneurs ou plaisanciers et publiée lundi dans le quotidien La Provence, appelle le président Nicolas Sarkozy à "initier une démarche nouvelle" prenant en compte les "dimensions humaine et locale" du projet de parc national des Calanques — Patrick Valasseris AFP/Archives

Une lettre ouverte signée par 25 associations de cabanoniers, pêcheurs, randonneurs ou plaisanciers et publiée lundi dans le quotidien La Provence, appelle le président Nicolas Sarkozy à «initier une démarche nouvelle» prenant en compte les «dimensions humaine et locale» du projet de parc national des Calanques. Pour ces associations, qui appellent à signer une pétition pour «protéger nos calanques sans les emprisonner», «le projet de parc national des Calanques qui semble se dessiner aujourd'hui ne paraît absolument pas correspondre à l'ambition» de protéger un espace où vivent, selon ces associations, «plus d'un million» de personnes.

Elles dénoncent notamment «une concertation erratique où la démagogie l'a trop longtemps disputé à l'opacité, à l'autoritarisme et à l'arbitraire» et «n'a pu engendrer qu'une légitime défiance». «Nous en appelons à votre sagesse pour que la protection de nos calanques ne s'engage pas au détriment de notre culture, de nos modes de vie et nos traditions», peut-on lire dans cette lettre signée par Joseph Russo, président de l'Association des amis de la rade et des calanques.

L'enquête publique concernant la création de ce parc, à l'est de Marseille, devrait être lancée «au début de l'année prochaine», avait indiqué mi-octobre Chantal Jouanno, alors secrétaire d'Etat à l'Ecologie. La création du parc, présenté comme le «premier parc national périurbain» et le «premier parc national d'interface terre-mer bénéficiant d'une telle superficie de coeur marin», est prévue courant 2011, avait-elle rappelé dans un discours prononcé lors des Rencontres des parcs nationaux de France.

Le parc des Calanques - le premier créé en France métropolitaine depuis 1979 et le troisième périurbain au monde après Le Cap et Sydney - a pour objectifs la préservation de la biodiversité, de la quiétude des lieux et du patrimoine culturel.