Les boues rouges font une dixième victime en Hongrie

PLANETE Une dixième personne est morte vendredi dans un hôpital de Györ des suites de ses blessures causées par la coulée de boue rouge toxique survenue il y a un mois dans l'ouest de la Hongrie, a indiqué un responsable de l'hôpital...

© 2010 AFP

— 

Une dixième personne est morte vendredi dans un hôpital de Györ des suites de ses blessures causées par la coulée de boue rouge toxique survenue il y a un mois dans l'ouest de la Hongrie, a indiqué un responsable de l'hôpital.
Une dixième personne est morte vendredi dans un hôpital de Györ des suites de ses blessures causées par la coulée de boue rouge toxique survenue il y a un mois dans l'ouest de la Hongrie, a indiqué un responsable de l'hôpital. — Peter Kohalmi AFP/Archives

Le bilan de la catastrophe environnementale survenue en Hongrie début octobre s'alourdit: une dixième victime est décédée des suites de ses blessures.

L'homme âgé de 72 ans, dont le nom n'a pas été révélé, a succombé à des brûlures chimiques causées sur les deux-tiers de son corps par la boue rouge, a précisé le chef du service de dermatologie de l'hôpital Aladar Petz, Peter Jakabos.

Le 4 octobre, un réservoir fissuré de l'usine de bauxite-aluminium d'Ajka, à 160 km à l'ouest de Budapest, a rompu et environ 700.000 mètres cubes de boue rouge toxique se sont déversés sur les villages alentours, provoquant une catastrophe écologique. Le précédent bilan était de 9 personnes tuées et des dizaines de blessés.

L'usine a depuis repris son activité, tandis qu'une enquête est en cours pour déterminer la cause de l'accident. Les responsables de la société MAL, qui exploite le site et a depuis été nationalisée, pourraient avoir à endosser la responsabilité de la catastrophe.