Le convoi de déchets nucléaires est reparti de Caen

ENVIRONNEMENT Le transport le plus radioactif qui ait jamais eu lieu en France est parti de La Hague à 14 heures. Le parcours est jalonné de manifestations...

Mickaël Bosredon

— 

Le parcours du train de déchets nucléaires qui doit partir vendredi 5 novembre de La Hague
Le parcours du train de déchets nucléaires qui doit partir vendredi 5 novembre de La Hague — DR/Sortir du nucléaire

Les associations anti-nucléaires sont sur les dents. Le convoi de déchets nucléaires allemands s'est élancé de la gare de Valognes, près de la centrale nucléaire de La Hague (Manche) vendredi 5 novembre vers 14 heures, pour rejoindre Gorleben en Allemagne samedi 6 novembre. Moins de deux heures après son départ, il se retrouve déjà bloqué par des manifestants, à la hauteur de Caen, selon nos informations. Le Ganva, groupe d'actions non-violentes anti-nucléaires, a indiqué dans un communiqué avoir "stoppé et bloqué ce train dangereux à Caen à 15 h 40. Une banderole a été déployée où il est écrit en allemand : «Notre résistance ne connaît pas de frontière. Castor 2010, premier acte.» Vers 19h00, le convoi a repris son parcours.

Le parcours risque d'être être jalonné de manifestations antinucléaires, notamment à l’arrivée où 30.000 personnes sont attendues. Le train traversera plusieurs départements français d’ouest en est, avant de marquer une pause de 3 heures à la frontière allemande cette nuit, le temps d’effectuer les formalités.

Très mobilisées, les associations françaises antinucléaires affirment qu’il s’agit du transport le plus radioactif qui ait jamais eu lieu. «Onze conteneurs, également appelés CASTOR, transporteront des déchets de très haute activité retraités à l’usine Areva de la Hague. Ce transport concentre au moins deux fois plus de radioactivité que le total des pollutions radioactives émises par la catastrophe de Tchernobyl!» affirme le réseau Sortir du nucléaire.