Harry Potter accusé d'inciter au trafic de chouettes

PLANETE En Inde, les parents offrent aux enfants des oiseaux achetés au marché noir...

Audrey Chauvet
— 
Un fan d'Harry Potter en juillet 2007, à Londres.
Un fan d'Harry Potter en juillet 2007, à Londres. — SECCHI MARCO/SIPA

Harry Potter aura-t-il une formule magique pour arrêter le trafic de chouettes? Déjà utilisées dans des rituels de magie noire et objet de nombreuses superstitions, les chouettes seraient maintenant victimes de la popularité de leur congénère Hedwige, fidèle amie de Harry Potter, le héros de la saga de J.K. Rowling. Un rapport de l’ONG Traffic dénonce une augmentation du nombre d’oiseaux échangés sur les marchés indiens: la moitié des chouettes indiennes feraient l’objet d’un commerce illégal, mettant en danger la capacité de renouvellement naturel de l’espèce.

Une chouette pour la fête d’anniversaire du petit dernier

Le ministre de l’environnement indien, Jairam Ramesh, n’a pas tardé à accuser Harry Potter. Selon lui, les livres et les films relatant ses aventures seraient responsables de la demande croissante sur les marchés: «A cause d’Harry Potter, il semble y avoir une étrange fascination, même dans les classes moyennes, qui pousse les gens à offrir des chouettes aux enfants», a déclaré le ministre indien. L’éditeur britannique de la saga n’a pas réagi à ces accusations, rapporte la BBC.

L’auteur du rapport, Abrar Ahmed, relate pour sa part une requête d’un ami: étant ornithologue, on lui a tout simplement demandé de se procurer une chouette blanche pour la fête d’anniversaire du petit dernier, dont le thème était... Harry Potter. C’est ce qui l’a poussé à investiguer sur le trafic d’oiseaux en Inde.

Manger des yeux de chouette pour voir la nuit

Dans les rituels hindous, les chouettes symbolisent la mort. Elles sont souvent sacrifiées lors de cérémonies, notamment pendant la fête de Diwali, une des plus importantes du calendrier hindou, qui célèbre la victoire du bien contre le diable. Certaines parties des chouettes (plumes, pattes,...) sont également utilisées dans la médecine traditionnelle. Selon le rapport de Traffic, une croyance persiste en Inde selon laquelle manger des yeux de chouette donnerait le don de voir la nuit.

Jairam Ramesh a rappelé, à l’occasion de la sortie du rapport, que les chouettes étaient importantes pour les écosystèmes indiens, et que le trafic ne ferait qu’aggraver une situation déjà difficile liée à l’urbanisation, la pollution des cours d’eaux, ou la déforestation. Le rapport demande une loi plus sévère contre les trafiquants et une information large sur les services rendus par les chouettes, notamment aux agriculteurs qu’elles débarrassent des rongeurs et autres parasites.