La Seine déborde de vie sous-marine

PLANETE Des plongées pour observer la biodiversité...

Audrey Chauvet et Romain Vitiello

— 

Yann Lefranc, du Palais de la découverte, montre les éponges que les plongeurs ont ramassées dans la Seine, le 21 octobre 2010.
Yann Lefranc, du Palais de la découverte, montre les éponges que les plongeurs ont ramassées dans la Seine, le 21 octobre 2010. — 20minutes.fr

Eponges, algues, coquillages, poissons... La biodiversité dans la Seine se porte bien. En tout cas mieux: «Nous sommes passés de deux ou trois espèces de poissons dans les années 1970 à une trentaine aujourd’hui», explique Yann Lefranc, médiateur scientifique au Palais de la découverte. À l’occasion de la Fête de la science, des plongées dans les eaux de la Seine, en partenariat avec la brigade fluviale de la préfecture de police de Paris, permettent d’observer les différentes espèces qui la peuplent et de constater que la Seine est loin d’être un fleuve asphyxié par la pollution.

On y trouve couramment des algues, nommées diatomées, des petits coquillages ressemblant à des coques, des éponges fixées aux pieds des ponts et de nombreuses espèces de poissons, qui ne sont toutefois pas comestibles.

Réintroductions d’espèces et oxygénation

Si la biodiversité de la Seine s’est enrichie ces dernières années, c’est en grande partie grâce à l’amélioration du traitement des eaux usées. Les problèmes d’oxygénation, qui provoquaient une mortalité massive de poissons lorsque des orages d’été faisaient ruisseler les eaux de pluie dans la Seine, ont également été résolus par l’installation d’oxygénateurs le long du fleuve.

Certaines espèces de poissons ont également été réintroduites, comme le silure, pour la pêche ou par accident: «Le retour du poisson-chat est dû à une fausse manœuvre durant une vidange dans un bassin du Muséum», raconte Yann Lefranc.

Pour assister aux plongées, rendez-vous à Paris sous le pont des Invalides, (côté rive droite) sur le port des Champs-Elysées : vendredi à 10h, samedi et dimanche à 15h30. Accès gratuit.