Modulowatt, l'alternative à la batterie

TECHNO Un système de recharge automatique pour véhicules électriques est présentée au Mondial de l’auto…

Mickaël Bosredon

— 

Le système Modulowatt permet de recharger automatiquement un à cinq véhicules
Le système Modulowatt permet de recharger automatiquement un à cinq véhicules — DR/MODULOWATT

Modulowatt, c’est l’une des curiosités du Salon de l’Automobile, qui se déroule jusqu’à la fin de la semaine Porte de Versailles à Paris.

Créée en 2007 par un ingénieur, Alain Bernard, et composée d’une société d’ingénierie et d’une association loi 1901, l’initiative Modulowatt propose une solution de recharge automatique «mains libres» des véhicules électriques. «Le succès du véhicule électrique repose sur son autonomie. Or les batteries actuelles en proposent relativement peu. Il faut donc chercher d’autres pistes pour permettre une recharge facile et rapide de la voiture» explique Alain Bernard.

Jusqu'à cinq voitures rechargées automatiquement

Sa piste: une recharge automatique de un à cinq véhicules, le temps de leur stationnement en ville. Un bras articulé, accroché à une borne sur le trottoir, est activé par le conducteur depuis sa voiture. Le bras s’insère automatiquement à l’avant du véhicule, et le recharge pour une courte ou une longue durée. En multipliant ainsi les points de recharge «faciles» Alain Bernard pense résoudre en partie la problématique de l’autonomie.

Jusqu’à cinq véhicules peuvent bénéficier de la recharge, en venant s’accrocher les uns aux autres. Chaque auto peut se décrocher à tout moment, la suivante prenant alors sa place automatiquement. Au salon une démonstration avec un attelage de trois véhicules permet de visualiser le système (http://www.modulowatt.org/ ). Pour Alain Bernard, «l’absence de câble» serait aussi un des atouts principaux du système Modulowatt.

Une "grande ville" souhaite devenir site pilote

Le coût du dispositif se chiffre à «15.000 euros par borne, pose et génie civil inclus» affirme-t-on chez Modulowatt qui, à titre de comparaison, aime à rappeler qu’une borne classique avec câble pour un seul véhicule coûte «dans les 3.000 euros». Mais au système Modulowatt il faut ajouter le coût d’équipement de  la voiture, qui doit donc être aménagée pour recevoir la recharge automatique. Une «grande ville de l’ouest français» serait intéressée pour devenir site pilote, et développer une flotte de cent véhicules et vingt bornes, affirme-t-on chez Modulowatt.

L’originalité de ce dispositif est donc de proposer une approche du véhicule électrique «globale» et non plus sectorisée. «La voiture n’est qu’un élément de la problématique du véhicule électrique, au même titre que la recharge, et l’insertion dans le paysage urbain» insiste-t-on au sein de la société.