L'Angleterre se chauffe à la bière

PLANETE Les résidus d'orge sont transformés en gaz...

A.C. avec AFP

— 

Le festival de la bière à Londres, en août 2010.
Le festival de la bière à Londres, en août 2010. — Shoja Lak / Rex Feature/REX/SIPA

En Angleterre, on ne perd pas une goutte de bière. Une brasserie du Suffolk, dans l’Est de l'Angleterre, a entrepris mercredi de recycler les déchets de la fabrication de sa bière dans la production de biogaz, produisant assez d'énergie pour le chauffage et la cuisine de 235 foyers.

Le projet de la brasserie Adnams, en partenariat avec British Gas, consiste à transformer en gaz les résidus d'orge utilisés dans la fabrication de la bière. Le biogaz produit par la fermentation des matières organiques a été injecté mercredi dans le réseau. A terme, l'unité de biogaz doit produire assez d'énergie verte pour faire fonctionner la brasserie et sa flotte de camions, tout en injectant 60% du gaz produit dans le réseau national.

600 pintes de bière par foyer

Selon la brasserie, chaque foyer utilise pour se chauffer et cuisiner l'équivalent de l’énergie produite par les déchets issus du processus de fabrication de 600 pintes de bières. Au lieu de les laisser se décomposer et émettre du méthane, un puissant gaz à effet de serre, leur transformation en biogaz permet d'éviter le recours aux énergies fossiles (gaz, charbon, pétrole) et réduit les émissions de CO2 générées par la production d’électricité.

Les déchets de l'usine de biogaz peuvent ensuite être utilisés par les agriculteurs comme engrais pour la culture de l'orge dont on fait la bière.

De la bière et de l’eau

Il s'agit du deuxième projet d'énergie «verte» annoncé en Grande-Bretagne cette semaine: une usine de transformation des eaux usées en biogaz a été lancée dans l'Oxfordshire, au sud du pays. Ce projet d'un montant de 2,5 millions de livres (2,8 millions d’euros) est mené en partenariat avec British Gas, Thames Water et Scotia Gas Networks et permet de produire l'énergie nécessaire à 200 foyers.

Au moins 15% de la consommation de gaz en Angleterre pourraient être assurés à partir de biométhane, selon l'opérateur du réseau national. Plusieurs milliers d'usines de méthanisation sont déjà opérées en Europe, généralement à partir des déchets organiques agricoles, industriels et ménagers, et des boues des stations d'épuration.