La pollution se normalise dans le Danube

PLANETE L'écosystème du fleuve ne serait pas menacé...

A.C. avec AFP

— 

Des habitants nettoient leur village hongrois, mardi 5 octobre 2010, après qu'une coulée de boue rouge a envahi les rues.
Des habitants nettoient leur village hongrois, mardi 5 octobre 2010, après qu'une coulée de boue rouge a envahi les rues. — REUTERS/Bernadett Szabo

Les effets de la pollution dans le Danube semblaient se normaliser lentement en Hongrie vendredi, après le grave accident industriel de lundi. Plusieurs villages de l'ouest du pays ont été inondés par une marée de boue toxique, issue d’une usine de production d’aluminium, qui a fait quatre morts.

Vendredi matin, le niveau de Ph du Danube à Komarom (à 80 km à l'ouest de Budapest) était de 8,4, a indiqué l'un des experts qui effectuent des mesures régulières dans le fleuve. Ce chiffre est légèrement supérieur à la normale, mais n'a plus d'effets nocifs sur l'écosystème.

Plus haut, dans le confluent de la rivière Raab, où s’est deversée la marée rouge, et du Danube, ce niveau est en revanche de 9 et quelques pertes de poissons ont été observées, mais beaucoup moins que jeudi.

Conséquences «considérables» dans les secteurs affectés

Les mesures régulières du Ph du fleuve sont primordiales: plus le taux d’acidité des eaux est élevé, plus elle est corrosive et peur affecter les sols et les eaux. «Tous les produits alimentaires qui ont poussé dans les secteurs affectés par les boues rouges doivent être interdits à la consommation, pour les humains comme pour les animaux. Les eaux de surface tout comme les eaux souterraines contaminées par les boues ne doivent pas être utilisées pour les humains, les animaux ou les cultures», alerte le chimiste anglais Chris Exley.

Selon le scientifique, les conséquences de cette marée rouge peuvent être «considérables», du fait de la condensation sur le sol du fer et de l’aluminium qui pourraient y rester «pendant des mois, voire, dans les zones les plus gravement affectées, pendant des années».

La Hongrie demande l’aide de l’Union européenne

La Hongrie a officiellement demandé jeudi soir l'aide de la protection civile européenne. Les autorités hongroises ont demandé l'envoi de «trois à cinq experts» spécialisés dans le domaine des boues toxiques, de la décontamination et de l'environnement.

«La Hongrie a été touchée par une catastrophe environnementale. Des catastrophes comme celle-ci ne s'arrêtent pas aux frontières et une réponse européenne coordonnée peut aider à fournir l'assistance la plus efficace possible. J'appelle tous les Etats membres de l'UE à répondre avec générosité à la demande de la Hongrie», a dit la commissaire à l'aide d'urgence, Kristalina Georgieva.