La nature se fait rare dans les souvenirs d'enfance

PLANETE Les jeunes ne seraient plus en contact avec la nature selon une étude britannique...

Audrey Chauvet

— 

Une enfant américaine court dans un champ du Massachusetts. 
Une enfant américaine court dans un champ du Massachusetts.  — REUTERS/Brian Snyder

Quand j’étais petit, j’avais une cabane dans les arbres et j’allais à la pêche avec mon grand-père... Si c’est votre cas, statistiquement, vous avez plus de 34 ans. Selon une étude britannique, les 15-34 ans ont très peu de souvenirs d’enfance liés à la nature. Alors que deux tiers des sondés âgés de plus de 55 ans se souviennent de leurs jeux en plein air, à peine la moitié des jeunes de l’âge de leurs enfants peuvent en dire autant.

Nager dans l’étang ou grimper aux arbres, des souvenirs de vieux?

Lorsqu’on demande aux 15-34 ans de raconter des souvenirs d’enfance liés à la campagne, moins de douze moments leur reviennent en mémoire. De leur côté, les plus de 55 ans se souviennent très bien d’avoir joué avec des châtaignes, d’avoir grimpé aux arbres et même d’avoir collectionné des fossiles trouvés dans la nature ou d’avoir nagé dans un étang.

C’est la Royal Society for the protection of birds (RSPB) qui a commandé cette étude pour «mettre en évidence l’inquiétude grandissante pour les enfants qui ne sortent plus assez». 82% des personnes interrogées pensent que l’école devrait permettre d’exercer des activités de plein air, la nature apparaissant encore comme importante pour les enfants.

Un enfant devrait pouvoir «explorer le monde»

Mike Clarke, directeur de la RSPB, pense que les enfants vivant entre quatre murs souffrent de «troubles liés au déficit de nature». «Pour beaucoup de gens, il est évident et on ne peut pas remettre en question le fait qu’un aspect crucial de l’enfance est d’explorer le monde autour de soi. Malheureusement, c’est loin d’être le cas dans la réalité et le temps passé par les enfants au contact de la nature se réduit», déclare Mike Clarke au quotidien britannique The Telegraph.

Il espère que cette étude incitera le gouvernement et les écoles à programmer des sorties pour les enfants, afin de leur permettre de découvrir la nature. La RSPB, de son côté, continuera à organiser des sorties en plein air pour les enfants britanniques, qui pourront plus tard raconter à leurs enfants à quoi ressemblait une forêt en 2010.

Et vous, avez-vous des souvenirs d’enfance liés à la nature?