Extinction des feux pour sauver les oiseaux

PLANETE Les bâtiments de New-York s'y collent...

Julie Rasplus

— 

La nuit tombe sur l'île de Manhattan à New York, en 2007
La nuit tombe sur l'île de Manhattan à New York, en 2007 — Gary Hershorn / Reuters

Ambiance tamisée cet automne pour l’Empire State et le Chrysler Building. Mercredi soir, une demi-douzaine de bâtiments new-yorkais, notamment des gratte-ciel, ont baissé ou éteint leurs lumières à minuit. Et l’opération se poursuivra jusqu’au 1er novembre. Objectif: réduire le nombre d’oiseaux qui s’écrasent contre leurs vitres.

L’initiative, organisée par NYC Audubon, n’en est pas à son coup d’essai. Voilà cinq ans que l’opération a lieu en automne, période où les oiseaux migrent. Chaque année, 90.000 oiseaux se tueraient en ce cognant aux surfaces de verre de ces tours.

Des gestes simples

Selon les experts, les migrateurs voleraient beaucoup entre deux et quatre heures du matin; les lumières des ampoules et des néons les désorienteraient en les aveuglant. En outre, les oiseaux sont incapables de voir le verre et cela déréglerait leur système de navigation.

Outre les bâtiments, le groupe de NYC Audubon a également demandé aux employés des bureaux de baisser les stores lorsqu’ils travaillent tard et d’utiliser les lampes de bureau à la place de l’éclairage habituel. 

83% de collisions en moins

L’association n’est pas la première à s’intéresser au sort des oiseaux migrateurs. Des chercheurs du Muséum Field de Chicago ont montré que le nombre de collisions pendant la nuit baisse de 83% quand les lumières sont éteintes.

L’initiative pourrait bien sauver la vie de certaines espèces très concernées comme les pinsons à gorge blanche ou encore les parulines masquées et couronnées.