Des Ecossais mettent au point un biocarburant à base de whisky

ENVIRONNEMENT C'est une université qui a déposé le brevet, mardi...

J.R. avec AFP

— 

Faire rouler les voitures grâce à du whisky? Cela pourrait être une possibilité. Après deux ans de travail, les chercheurs du Centre de recherche sur les biocarburants de l’université Napier d’Edimbourg viennent de déposer le brevet d’un nouveau biocarburant élaboré à base de whisky.

Les scientifiques ont en réalité utilisé deux principaux sous-produits découlant de la fabrication de la célèbre boisson écossaise: le «pot ale», un résidu liquide restant dans les alambics de cuivre après la première distillation, et le «draff», qui provient du brassage d'orge et d'eau.

Il faudra tout de même mélanger ce nouveau biocarburant avec de l’essence ou du gazole pour pouvoir faire avancer les véhicules, sans que l’on ait besoin de les modifier. Un argument qui pourrait bien faire de ce biocarburant l’essence de demain. 

«Une option durable»

«L'Union européenne a déclaré que les biocarburants devraient représenter 10% du total des ventes de carburants d'ici à 2020. Nous sommes déterminés à trouver de nouvelles et innovantes sources d'énergies renouvelables», a déclaré le professeur Martin Tangney, directeur du Centre de recherche écossais.

Mais l’impact ne serait pas seulement écologique: «C'est une option durable en matière d'environnement et qui promet de générer de nouveaux revenus grâce à l'une des plus importantes industries de l'Ecosse», a également souligné le professeur.