Une guêpe, plongée dans un pot de miel.
Une guêpe, plongée dans un pot de miel. — AFP PHOTO DDP/MICHAEL URBAN GERMANY OUT

PLANETE

Les animaux mal-aimés de l'été

Ils ne vous veulent pourtant pas de mal et peuvent être très utiles...

L’été, on peut faire de mauvaises rencontres: méduses nageant trop près de vous, chauves-souris qui gâchent votre barbecue nocturne ou guêpes qui s’intéressent de trop près à votre pique-nique. Pourtant, ces espèces gênantes sont plutôt bien intentionnées et peuvent même rendre de grands services.

La chauve-souris vous débarrasse des insectes

La chauve-souris qui s’accroche dans les cheveux et suce le sang, ça n’existe pas: «On n'a rien à craindre des chauves-souris car en Europe elles sont toutes insectivores et bien sûr ne mordent pas l'homme», explique Thomas Hermant, chargé d'étude sur la faune sauvage de l'association Picardie nature. Les seuls qui ont du souci à se faire, ce sont les coléoptères, criquets et autres papillons.

Cet appétit pour les insectes confère un rôle écologique essentiel à la chauve-souris: chaque été, elles dévorent des tonnes d’insectes nocturnes néfastes pour les cultures, prenant le relais des oiseaux qui officient dans la journée. Elles contribuent ainsi à réduire l’utilisation des pesticides. Dans certains pays, elles ont même un rôle économique important: leurs excréments sont réputés riches en cendres et en azote, et ce «guano» est utilisé comme engrais naturel dans les jardins et l’agriculture.

Les méduses font rajeunir

Leurs tentacules urticantes en font la hantise des estivants, mais les méduses cachent des richesses insoupçonnées. «La méduse, c'est 98% d'eau, 1% de sel et 1% de collagène. C'est ce produit que l'on extrait depuis une dizaine d'années», explique Marc David, directeur des affaires réglementaires chez Javenech. Cette entreprise bretonne travaille sur un collagène s’apparentant à celui de la peau, pour élaborer des cosmétiques anti-vieillissement. Au très chic hôtel Meurice, à Paris, le spa propose déjà des antirides à base de «collagène original de méduse tenseur».

En Chine ou au Japon, la méduse est aussi un plat recherché. Quelques restaurants asiatiques en France proposent de déguster de la méduse en salade, découpée en lanières et marinée dans une sauce sucrée ou acidulée pour compenser son goût un peu fade.

Les guêpes remplacent les bombes insecticides

Difficile de se débarrasser d’une guêpe qui a décidé de partager votre repas. Mais ne vous armez pas tout de suite de votre bombe insecticide: la forte toxicité des produits peut nuire à d’autres espèces, notamment les abeilles que l’on confond souvent avec les guêpes et dont le rôle est primordial pour la pollinisation des plantes.

Quand elle n’a pas votre melon en vue, la guêpe traque les mouches, pucerons ou chenilles pour nourrir ses larves. Encore un insecticide naturel qui évite l’utilisation de produits chimiques.

Quelques précautions

Pour rester en bons termes avec ces nouveaux amis, il vaut mieux prendre quelques précautions. Les piqûres de guêpes peuvent être très dangereuses en cas d’allergie et nécessiter une hospitalisation. Pour éviter la piqûre, tendez leur un piège: un verre de bière à l’autre bout du jardin attirera certainement la guêpe loin de votre table.

Sur la plage, ne manipulez pas les méduses échouées et dans la mer, soyez vigilants à ce qui peut nager autour de vous. En cas de piqûre de méduse, rincez la peau à l’eau chaude salée ou au sérum physiologique, puis laissez sécher à l’air libre en mettant du sable sur la plaie: le gommage naturel permettra de retirer les cellules urticantes qui pourraient être restées sur la peau.

S’il est très rare qu’une chauve-souris morde, il faut toutefois éviter de les manipuler: elles peuvent contracter la rage et être très dangereuses pour l’homme. Si vous trouvez une chauve-souris morte ou blessée, ne la touchez pas et prévenez un vétérinaire.