Albi et l'île de la Réunion, patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco

NATURE Ce sont les 34e et 35e sites français inscrits...

M.P. avec AFP

— 

La France a proposé les pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion. Le Piton des Neiges pourrait rejoindre les nombreux sites français classés.
La France a proposé les pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion. Le Piton des Neiges pourrait rejoindre les nombreux sites français classés. — B.R. PRODUCTIONS/SIPA

En inscrivant dimanche Albi et l’île de La Réunion au patrimoine mondial de l’humanité, l’Unesco a souligné la diversité culturelle française: le patrimoine historique et la richesse naturelle. C’est le Parc national de La Réunion, près de 40% de sa surface, qui a fait la différence. Créé en 2007, il abrite «des forêts subtropicales, des forêts tropicales humides et des landes constituant une remarquable mosaïque d'écosystèmes et de paysages visuellement séduisants», a déclaré l'Unesco dans un communiqué.

>>Voir ici le diaporama consacré aux candidats à l'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco

Ce département français de l’Océan indien tire sa réputation du caractère exceptionnel de ses paysages dominés par deux massifs volcaniques et trois cirques grandioses qui ont justifié sa candidature au patrimoine mondial.Au niveau de la biodiversité, l'île compte 230 espèces strictement endémiques mais dont la moitié est menacée tels les oiseaux tuit-tuit et zoizo blancs.

Les canaux d'Amsterdam aussi primés

Surnommée «la ville rouge», la Cité épiscopale d’Albi au long passé historique, couvre 63 hectare et, est notamment réputée pour la cathédrale Saint-Cécile (1282), puissant édifice en brique rouge, modèle exceptionnel de gothique «méridional». Le périmètre retenu pour le classement au patrimoine mondial s'étend sur près de 20 hectares et quatre quartiers d'origine médiévale aux ruelles étroites bordées de maisons à colombages: Castelviel, Castelnau, le bourg Saint-Salvi et les Combes et berges du Tarn.

La Cité épiscopale forme «un ensemble urbain de brique, unique par sa couleur ocre, sa puissance et son harmonie», explique la municipalité d’Albi dans son dossier de présentation.

Au total, 23 sites ont été inscrits au patrimoine mondial lors de la 34e session de l’ Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture qui se tient à Brasilia depuis vendredi, jusqu’à mardi. Les îles Kiribati, les canaux d’Amsterdam et des bagnes en Australie ont également été distinguées.