Logos bio: comment se repérer sans se tromper

O.R.

— 

Des produits bio dans un supermarché canadien.
Des produits bio dans un supermarché canadien. — Images Distribution/NEWSCOM/SIPA

Devant l’accumulation de labels et de logo pour les produits bio -sans compter les mentions non certifiées- pas évident pour le consommateur de se repérer dans les produits. Décryptage.

Pour les aliments

Le logo européen

Obligatoire depuis le 1er juillet, il répond aux critères imposés par l’Union européenne, pour les produits alimentaires préemballés (on ne le retrouve donc pas sur les fruits et légumes par exemple). Concrètement, 95% des produits agricoles de l’aliment sont bio. Il n’est cependant pas obligatoire pour les produits importés.

Le logo français

Au départ, il était plus exigeant que le label européen. Mais une directive européenne impose, depuis janvier 2009, l’obligation de se conformer au cahier des charges européen.

Le logo «Bio Cohérence»

Il apparaîtra dans nos rayons en 2011 et sera plus strict que les précédents: 100% de produits bio (au lieu de 95%) et aucun OGM (contre 0,9% pour le label européen).

Pour les cosmétiques

C’est là qu’il faut se méfier. Il n’existe pas de labellisation unique. Les labels ci-dessous garantissent au minimum ne pas utiliser de colorant ou de parfum de synthèse, pas de Paraben, d’OGM, et garantissent de ne réaliser aucun test sur des animaux. Mais chacun a ses subtilités:

Le logo Cosmébio

Il garantit qu’au moins 95% des ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle. 95% minimum des ingrédients végétaux sont bio, et il y a au maximum 5% d’ingrédients de synthèse.

Le logo Cosmétique éco

A ne pas confondre avec le précédent. Pour celui-ci, 95% des ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle. Mais seulement 50% des ingrédients végétaux sont bio. Il y a au maximum 5% d’ingrédients de synthèse.

Le logo BDIH

Il promet des «cosmétiques naturels contrôlés». Les produits concernés ne contiennent pas de pesticides, ni d’engrais chimiques ni de solvants.

Le logo Nature et Progrès

Il existe depuis 1964: c’est l’une des plus anciennes organisations européennes d’agriculture biologique. La charte de Nature et Progrès inclut également un projet de société humaniste, écologique et alternative. Quand aux produits, ils doivent contenir 100% de composants bio.