Je reste au frais, la planète aussi

PRATIQUE Comment rafraîchir l'atmosphère chez moi sans faire chauffer la planète...

Audrey Chauvet

— 

Printemps estival à Paris, le 27 avril 2007.
Printemps estival à Paris, le 27 avril 2007. — CHESNOT/SIPA

Des températures supérieures à 30°C sont attendues ce jeudi dans toute la France, et partout les climatiseurs reprennent du service. Face à la chaleur, on a failli oublier que la planète aussi avait trop chaud. 20minutes.fr vous donne quelques astuces pour rafraîchir l’atmosphère sans faire chauffer la planète.

 

Protéger ses fenêtres du soleil

C’est tout bête, mais baisser les stores ou fermer les volets peut permettre d’éviter une hausse de 10°C des températures selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Même des rideaux fermés peuvent suffire à protéger l’intérieur des rayons du soleil.

Penser aussi à ouvrir les fenêtres la nuit, pour que l’air frais rafraîchisse l’intérieur, et à les fermer dans la journée, la chaleur étant très difficile à évacuer une fois les pièces réchauffées.

Vérifier ses équipements électriques

Tous les appareils électriques créent de la chaleur en fonctionnant. Pendant l’été, mieux vaut limiter l’utilisation des équipements de cuisson (surtout le four) et éteindre les appareils en veille (télévision, chaîne hi-fi, ordinateur,...). Même si le gain en chaleur est minime, c’est un geste à adopter toute l’année, alors autant s’y habituer.

Remplacez aussi vos anciennes ampoules par des ampoules basse consommation, qui dégagent beaucoup moins de chaleur. Les lampes halogènes de forte puissance (200 voire 500 watts) sont des radiateurs en puissance...à éteindre donc. Profitez des longues journées pour retarder au maximum l’heure où vous allumez vos lampes.

Attention: le frigo n’est pas fait pour rafraîchir la cuisine! Evitez de l’ouvrir trop souvent: en été, cela peut doubler voire tripler votre consommation d’électricité d’après les calculs de l’ADEME.

Et si je préfère quand même un climatiseur?

Pendant l’été, les climatiseurs augmentent la consommation d’électricité de 500kWh par logement en moyenne, et la facture s’en trouve alourdie de 10% environ. Ce qui ne fait qu’empirer le réchauffement climatique... Alors, si vous êtes accro à la clim, l’ADEME vous conseille d’opter pour des climatiseurs énergétiquement performants (classe A de l’étiquette énergie) et portant la marque Eurovent (marquage garantissant que les performances de l’appareil sont conformes aux valeurs annoncées par les fabricants).

Et n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau du robinet, de prendre des douches fraîches et rapides, et de profiter du soleil avec votre conscience écolo tranquille.