Marée noire: un juge annule le moratoire sur les forages en mer décrété par Obama

ETATS-UNIS La Maison blanche fera appel...

O.R. avec AFP
— 
Des navires de réparation entourent la plate-forme pétrolière de BP Deepwater Horizon le 29 mai 2010 dans le Golfe du Mexique.
Des navires de réparation entourent la plate-forme pétrolière de BP Deepwater Horizon le 29 mai 2010 dans le Golfe du Mexique. — Lee Celano / Reuters

Un juge a annulé ce mardi le  moratoire sur les forages en mer décrété par le président américain Barack Obama. En réponse, la Maison blanche a déclaré qu'elle ferait appel de la décision.

 

Le juge Martin Feldman,  siégeant à La Nouvelle-Orléans, a donné raison à 32 sociétés  pétrolières qui avaient déposé un recours contre le moratoire de six  mois imposé par l'administration.

«Le tribunal a conclu que les plaignants réussiraient sans  doute à démontrer que la décision (gouvernementale) était arbitraire et  sans fondement», a affirmé le juge Feldman dans ses attendus. 

«Menace la sécurité des ouvriers et l'environnement du Golfe»

Le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a riposté,  affirmant lors de son point de presse quotidien que «nous allons  immédiatement faire appel». «Le président est foncièrement persuadé, comme le département  de l'Intérieur et le département de la Justice l'ont énoncé hier, que  continuer de forer à ces profondeurs sans savoir ce qui s'est passé  (lors de l'explosion de la plateforme DeepWater Horizon il y a deux  mois) n'a aucun sens», a affirmé Robert Gibbs.         

Forer à ces profondeurs «menace la sécurité des ouvriers sur  les plateformes et l'environnement du Golfe à des niveaux que nous ne  pouvons pas nous permettre à l'heure actuelle, c'est ce que le président  pense», a conclu Robert Gibbs.