L'Etat va réaliser une nouvelle cartographie des «zones très dangereuses»

INONDATIONS Elle prendra en compte les risques liés au changement climatique...

avec AFP

— 

Il était temps. L'Etat va réaliser une nouvelle cartographie des «zones très dangereuses» en France, où on ne pourra plus construire, et qui prendra en compte de nouveaux risques comme ceux liés au changement climatique, a déclaré ce mardi la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno sur Radio Classique. Une nouvelle carte qui «sera prête à partir de 2011».

«On va définir des zones dans lesquelles on ne pourra plus construire»

La secrétaire d'Etat s'exprimait au lendemain de la visite de Nicolas Sarkozy à Draguignan (Var), où il a assuré que l'Etat n'autoriserait aucune construction d'habitation dans les zones dangereuses «tant (qu'il) sera président». Six jours après les inondations dans le Var (au moins 25 morts) et trois mois à peine après la tempête Xynthia (59 morts), il a assuré que cette règle ne souffrirait «aucune exception».

«On va cartographier dans l'ensemble de la France les zones très dangereuses (...), on va définir des zones qui sont des zones rouges dans lesquelles on ne pourra plus construire», a expliqué Chantal Jouanno. «On a déjà des plans de prévention mais ils ont un défaut qui n'est pas négligeable, c'est qu'ils sous-estiment le risque».

«On n'a pas intégré certains risques»

Ces plans de prévention des risques (PPR) «ont été un peu trop négociés sur le terrain, et puis surtout, on n'a pas intégré certains risques, les changements climatiques qui font que par exemple en bord de mer, il va y avoir une élévation du niveau de l'eau», a poursuivi la secrétaire d’Etat.

Elle a également souhaité intégrer le «risque de ruissellement». «C'est ce qui s'est passé à Draguignan, c'est-à-dire une montée extrêmement rapide des eaux (...) avec des phénomènes de ruissellement», précipitations qui ne s'infiltrent pas dans le sol, a-t-elle indiqué.