Marée noire: un ultimatum de 72 heures pour BP

ENVIRONNEMENT L'entreprise doit dévoiler ses projets à venir pour stopper la fuite..

Avec agence

— 

Les autorités américaines tapent du poing sur la table. Le groupe BP, dont la plateforme pétrolière est à l'origine d'une vaste marée noire dans le golfe du Mexique, s'est vu imposer un ultimatum de 72 heures par les autorités américaines pour dévoiler ses projets visant à stopper la fuite, selon une lettre publiée ce mercredi.

«BP doit faire état de ses plans concernant ses initiatives parallèles, continues et alternatives de récupération du pétrole, et notamment mettre en place un échéancier, dans les 72 heures après la réception de ce courrier», indique cette lettre adressée par le contre-amiral des garde-côtes James Watson au patron de BP Tony Hayward et datée de mardi.

Grâce à la pose d'un entonnoir, BP a accéléré depuis la semaine dernière la récupération du pétrole qui s'échappe du puits à 1.500 mètres sous la surface de l'eau depuis plus de sept semaines. Mais la nappe continue d'avancer vers les côtes américaines et le brut continue de couler.