Marée noire: la scie chargée de couper l'oléoduc est bloquée

ENVIRONNEMENT La fuite de pétrole, elle, continue et la nappe s'approche de la Floride...

O.R. avec agence

— 

Des navires d'appui autour de la plateforme Deepwater, où la dernière tentative de colmater la fuite de pétrole a échoué le 29 mai 2010. La marée noire s'étend sur les côtes de Louisiane.
Des navires d'appui autour de la plateforme Deepwater, où la dernière tentative de colmater la fuite de pétrole a échoué le 29 mai 2010. La marée noire s'étend sur les côtes de Louisiane. — REUTERS

Ça ne s’arrange pas pour BP. Dans une nouvelle tentative d’endiguer la marée noire dans le golfe du Mexique, un nouveau contretemps met à mal les espoirs de l’entreprise britannique. La scie, chargée de couper l’oléoduc qui fuit afin d’y installer un entonnoir qui récupèrerait le pétrole, s’est bloquée, selon le commandant des garde-côtes américains, Thad Allen.

Une première coupe a été réalisée avec une puissante pince métallique reliée à la surface grâce à un câble, afin d'éviter une trop forte pression sur l'oléoduc, a-t-il expliqué, «nous avons réussi dans la nuit à sectionner l'oléoduc».

L’étape suivante consistait en une deuxième coupe, avec une lame de diamant. Cette coupe, au point de jonction entre l'oléoduc et la tête de la valve, doit être aussi parfaite que possible pour que l'entonnoir puisse être installé proprement.

«Tous ceux qui ont déjà utilisé une scie savent que parfois elle s'enraye»

Et c’est là que tout se complique. «la lame de la scie s'est retrouvée coincée dans le tuyau. Ils tentent de bouger le tuyau pour la libérer. Tous ceux qui ont déjà utilisé une scie savent que parfois elle s'enraye», a expliqué Thad Allen. «C'est en quelque sorte ce qui se passe ici».

Il a indiqué que les ingénieurs essayaient de résoudre ce problème, car «le but est de terminer cette coupe aujourd'hui et de mettre l'entonnoir sur la tête du puits» pour récupérer le pétrole qui s'écoule dans le golfe du Mexique depuis l'explosion le 20 avril et le naufrage deux jours plus tard d'une plateforme exploitée par BP.

En attendant, la marée noire, elle, se déplace. Elle s’approcherait dangereusement des côtes de Floride, selon les dernières estimations de l’Agence américaine océanique atmosphérique, qui situe la nappe à 11km de la terre, prisée par les touristes.