20 Minutes : Actualités et infos en direct
SÉCURITÉComment « les pompiers de l’environnement » font face aux risques

Accidents industriels, contaminations, marées noires… Comment « les pompiers de l’environnement » font face aux risques

SÉCURITÉSpécialisé dans la gestion des déchets, le groupe Séché Environnement a inauguré jeudi le plus grand site de France dédié aux urgences environnementales près de Rennes
Les équipes de Séché Urgences Interventions peuvent être appelées pour tout type de catastrophe comme ici lors d'un accident ferroviaire.
Les équipes de Séché Urgences Interventions peuvent être appelées pour tout type de catastrophe comme ici lors d'un accident ferroviaire.  - Séché Urgences Interventions / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

L'essentiel

  • A La Guerche-de-Bretagne près de Rennes, l’entreprise Séché Urgences Interventions est spécialisée dans la gestion des sinistres qui peuvent présenter des menaces sévères sur l’environnement.
  • Ses équipes sont intervenues lors de la catastrophe de l’usine Lubrizol à Rouen sur le chantier de Notre-Dame pour décontaminer la crypte.
  • Agrandi, le QG breton de l’entreprise est désormais « le plus grand site de France dédié aux urgences environnementales ».

Comme la Pat’Patrouille, elles interviennent au quart de tour dès qu’un danger menace. « Pompiers de l’environnement », les équipes de Séché Urgences Interventions sont depuis dix ans en mission pour protéger la planète des risques de pollution. Il y a trois semaines, ce sont elles qui étaient à l’œuvre pour effectuer des prélèvements et ramasser les déchets après l’incendie de deux immeubles désaffectés et truffés d’amiante à Rouen. Quatre ans plus tôt, elles étaient déjà sur le pont dans cette même ville pour la catastrophe de Lubrizol, chargées cette fois de récupérer les fûts de produits chimiques endommagés dans l’incendie de l’usine et de nettoyer la Seine qui avait été polluée par des hydrocarbures.

En 2019, la société est intervenue pour décontaminer la crypte de Notre-Dame qui était polluée au plomb.
En 2019, la société est intervenue pour décontaminer la crypte de Notre-Dame qui était polluée au plomb.  - Séché Urgences Interventions

En 2019, elles sont aussi intervenues pour éviter la marée noire qui menaçait les côtes françaises après le naufrage du Grande America ainsi que sur le chantier emblématique de Notre-Dame. « Après l’incendie de la cathédrale, nous avons décontaminé la crypte ainsi que des écoles de l’île de la Cité qui étaient polluées au plomb », raconte Xavier Battais, ingénieur chimiste chez Séché Urgences Interventions.

Rivières souillées ou anciens sites industriels pollués

Filiale du groupe Séché Environnement, spécialisé dans la gestion des déchets, l’entreprise intervient depuis 2014 sur des sinistres en tout genre avec une centaine d’opérations par an en moyenne. « Certaines ne prennent que quelques heures comme le nettoyage d’une rivière après un accident, indique Mickael Prestavoine, directeur des opérations. Mais d’autres chantiers plus complexes peuvent durer plusieurs mois comme la dépollution d’anciens sites industriels. »

Les équipes de Séché Urgences Interventions ont été mobilisées pour éviter la marée noire qui menaçait les côtes françaises suite au naufrage du "Grande America" en 2019.
Les équipes de Séché Urgences Interventions ont été mobilisées pour éviter la marée noire qui menaçait les côtes françaises suite au naufrage du "Grande America" en 2019.  - Séché Urgences Interventions

Pour mener ses missions, l’entreprise s’appuie sur une trentaine d’experts mais aussi sur 230 techniciens et chimistes de réserve qui peuvent être mobilisables à chaque catastrophe. Implantée sur huit sites en France, elle a son QG à La Guerche-de-Bretagne, à une demi-heure environ au sud-est de Rennes. Une plateforme de pilotage des opérations qui vient tout juste de quintupler sa surface (4.000 m² de bâtiments contre 800 auparavant), devenant ainsi « le plus grand site de France dédié aux urgences environnementales. »

« On est en contact avec des produits très dangereux »

Dans le grand hangar qui sert de garage, la flotte d’engins est assez impressionnante avec des camions, des bateaux et des quads prêts à intervenir. « C’est comme dans une caserne de pompiers, on est prêts à partir à la moindre urgence », souligne Xavier Battais. La balade dans les travées donne aussi l’impression de se croire dans un monde post-apocalyptique avec tout un tas d’équipements un peu flippant comme des combinaisons de protection nucléaire ou des douches portatives de décontamination. « On est en contact avec des produits très dangereux comme de l’acide fluorhydrique qui attaque la peau donc il vaut mieux être bien protégé », sourit Xavier Battais.

Complexes et présentant des risques chimiques, biologiques, pyrotechniques ou radiologiques, les interventions nécessitent également un matériel de pointe comme ces drones ou ces robots sous-marins que toute caserne de pompiers rêverait d’avoir. Des soldats du feu que les équipes de Séché Urgences Interventions croisent régulièrement sur les terrains d’opération. « Mais on ne se substitue pas aux pompiers, on intervient toujours après eux pour gérer le post-incendie par exemple », indique Xavier Battais, passionné par la diversité des missions. Quitte parfois à sacrifier quelques nuits. « Pour l’incendie des immeubles à Rouen, j’ai été prévenu à 1h30 du matin le dimanche soir » indique-t-il. Mais comme pour la bande de Chase, Ruben et consorts, le devoir n’attend pas.

Sujets liés