Thaïlande : Une nouvelle espèce de tarentule « bleue électrique » découverte dans une forêt

animaux L’araignée a été identifiée dans les mangroves par des chercheurs

20 Minutes avec agence
— 
Une Tarentule.
Une Tarentule. — British Sky Broadcastin/REX/SIPA

Une nouvelle espèce d’araignée a été découverte lors d’une expédition en Thaïlande, rapporte CNN ce mardi. Les chercheurs sont parvenus à mettre la main sur une tarentule à la couleur exceptionnelle, vivant au creux des arbres. Elle « présente une teinte bleu-violet fascinante, rappelant des étincelles bleues électriques », explique au média américain l’entomologiste Narin Chomphuphuang.


En effet, la couleur bleue est l’une des plus rares à apparaître dans la nature. « Pour apparaître bleu, un objet doit absorber de très petites quantités d’énergie tout en réfléchissant une lumière bleue à haute énergie », indique le spécialiste. Pourtant, la tarentule dispose de poils bleus métalliques et violets sur plusieurs parties du corps. Ces poils sont composés de nanoparticules qui a la particularité de produire une couleur bleue en manipulant la lumière.

Menacée par la déforestation

Les chercheurs n’ont réussi à récupérer que deux spécimens lors de leur expédition dans les mangroves. Mais les scientifiques pensent que l’araignée a su s’adapter pour vivre à la fois sur terre ou dans les arbres.

Cette nouvelle espèce a été baptisée « chilobrachys natanisharum » après une vente aux enchères remportée par deux chefs d’entreprise. Les deux hommes ont donc eu le droit de donner leurs noms à l’arthropode. Cette vente avait pour but de récolter des fonds en faveur du peuple indigène Lahu. Ce dernier est menacé par la déforestation, tout comme la tarentule.