La revanche du castor

ENVIRONNEMENT A Dresde, un castor bloque la construction d'un pont...

Audrey Chauvet

— 

Un castor construisant un barrage.
Un castor construisant un barrage. — Rue Leonard Lee/SUPERSTOCK/SIPA

Les écologistes allemands ont trouvé un allié inattendu: un castor a élu domicile au cœur de la zone de construction d’un pont routier de 18km qui doit relier les deux rives de l’Elbe, à Dresde. Espèce protégée en Allemagne, le castor bloque les travaux durant tout le mois de mai, la loi interdisant de le déranger pendant la période de reproduction.

Chauves-souris, papillons, castors...

Ce n’est pas la première fois que les travaux sont interrompus pour des raisons écologiques: la découverte d’une espèce rare de chauve-souris et d’une variété protégée de papillons avait déjà mis un frein au projet. Juste retour des choses pour les écologistes, qui s’étaient vivement opposés à la construction du pont, accusé de défigurer la vallée de l’Elbe.

L’Unesco sanctionne le projet

Ce pont à quatre voies a valu à la ville de Dresde d’être retirée de la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, la privant ainsi du fonds d’aides de 150 millions d’euros accordé aux sites classés. Malgré ce revers, la municipalité a persisté dans ce projet qui doit fluidifier la circulation routière dans la ville. Mais avant que les travaux puissent se poursuivre, il faudra attendre que le castor, surnommé «Brücki» par les habitants de Dresde (Brücke signifie «pont» en allemand), ait profité tranquillement de la saison des amours.