20 Minutes : Actualités et infos en direct
avertissementUn ours rôde dans les parages, un maire ariégeois appelle à la prudence

Pyrénées : « L’ours à nos portes », un maire ariégeois appelle à la prudence

avertissementLe maire d’Oust, petit village du Couserans, en Ariège, a choisi de prévenir ses habitants de la présence d’un ours dans les parages
Un ours brun. Illustration.
Un ours brun. Illustration. - Valtteri Mulkahainen / Sole / Sipa / SIPA
Hélène Ménal

H.M.

Les commentaires vont bon train, mais le maire d’Oust, petit village du Couserans ariégeois, assume son post. Lundi, il a alerté via Facebook ses administrés – et d’éventuels randonneurs – sur la présence d’un ours dans les collines avoisinantes. Richard de Méritens leur conseille de rester prudents et d’ouvrir l’œil.


Pour l’heure, le site officiel info-ours, qui répertorie les témoignages de la présence des plantigrades, et indique s’ils ont pu être attestés par les spécialistes de l’Office français de la Biodiversité, mentionne le passage certain d’un ours, photographié par un appareil automatique aux alentours du 25 mai sur la commune voisine de Seix, et la découverte de poils au même endroit, laissés le 7 juin. A cette même période, un cheval a été possiblement attaqué par un ours dans le coin, mais l’expertise est toujours « en cours » sur cet événement.

Un contre-réseau de signalement

Comme le maire d’Oust, l’Aspap*, qui regroupe des montagnards hostiles à l’ours, diffuse aussi régulièrement sur Facebook des « alertes rando », comme cette semaine en vallée d’Orles, en bordure du très fréquenté GR10.



L’association, qui estime que les signalements des services de l’Etat ne sont pas assez efficaces pour savoir exactement et rapidement où se baladent les quelque 70 ours pyrénéens, annonce d’ailleurs pour le lundi 3 juillet l’ouverture de son propre « réseau local de signalement ». Accessible sur demande, via une boucle WhatsApp, il a été baptisé humoristiquement « Réseau 9G », allusion « aux neuf vallées touchées par la présence permanente de l’ours ».

* Association de Sauvegarde du patrimoine Ariège Pyrénées

Sujets liés