20 Minutes : Actualités et infos en direct
A SECTrois bassins passent en « alerte renforcée » sécheresse sur la Côte d’Azur

Sécheresse dans les Alpes-Maritimes : Trois bassins passent en « alerte renforcée »

A SECLa situation « s’est encore aggravée » dans les Alpes-Maritimes avec un déficit pluviométrique de -76 % en mars, selon la préfecture
Le lac du Broc, dans le bassin de l'Estéron, en août 2022. (Archives)
Le lac du Broc, dans le bassin de l'Estéron, en août 2022. (Archives) - Chine Nouvelle / Sipa / Sipa
Fabien Binacchi

F.B.

Ultime étape avant le dernier stade de la « crise ». Dans les Alpes-Maritimes, les bassins-versants de la Cagne, de l’Estéron et du Paillon passent en « alerte renforcée » sécheresse, annonce la préfecture ce vendredi. En conséquence, de nouvelles restrictions entrent en vigueur pour les 49 communes concernées. Et ce, a priori jusqu’au 31 octobre, selon l’arrêté qui a été publié cette semaine.

Il y a plus d’un mois et demi, le préfet plaçait déjà tout le département au stade d’alerte. Mais, « depuis, la situation s’est encore aggravée : le mois de mars présente un déficit pluviométrique de -76 % », notent les Services de l’Etat.

Interdit d’arroser de jour comme de nuit

Avec des zones plus touchées que d’autres. Dans celles concernées par cette « alerte renforcée », il est interdit d’arroser de jour comme de nuit, sauf pour les plantations récentes, de laver sa voiture ou son bateau (les stations équipées de matériel haute pression et de système de recyclage d’eau restent autorisées) ainsi que les voiries, terrasses et façades à grande eau. Le remplissage des piscines est proscrit.

Le reste du département, et notamment Nice, Cannes ou encore Antibes, sont maintenus au stade de l’alerte simple pour le moment. « Le préfet des Alpes-Maritimes appelle dès à présent les Maralpins à un usage civique et responsable de la ressource en eau pour limiter le durcissement probable des mesures de restrictions de l’usage de l’eau », appuie-t-il dans un communiqué.

Sujets liés