20 Minutes : Actualités et infos en direct
FAKE OFFNon, il n’y a pas de camion radioactif bloqué aux portes de Marseille

Non, il n’y a pas de camion radioactif bloqué aux portes de Marseille

FAKE OFFDans un communiqué, la section d’Europe Ecologie Les Verts en Paca s’alarme de la présence d’un « convoi transportant trois tonnes d’un chargement radioactif » bloqué aux Pennes-Mirabeau près de Marseille
La Commission européenne a annoncé le 19 juillet l'ouverture d'une "enquête approfondie" sur le financement de la restructuration du groupe nucléaire Areva par l'Etat français
La Commission européenne a annoncé le 19 juillet l'ouverture d'une "enquête approfondie" sur le financement de la restructuration du groupe nucléaire Areva par l'Etat français - ERIC PIERMONT / AFP
Mathilde Ceilles

Mathilde Ceilles

L'essentiel

  • Dans un communiqué de presse, EELV Paca s’inquiète d’un risque de contamination après le blocage d’un camion transportant selon eux un chargement radioactif de plusieurs tonnes aux portes de Marseille.
  • Il s’agit en réalité d’un transformateur électrique fabriqué par Areva, sans danger pour l’homme et n’ayant aucun lien avec la radioactivité.
  • L’immobilisation du camion, bien réelle à cause « d’un incident survenu au niveau de la remorque », pourrait être levée d’ici la fin de la semaine.

«Demande de transparence sur le convoi exceptionnel d’Areva tombé en panne aux Pennes-Mirabeau. » Intitulé ainsi, le communiqué a été envoyé à tous les médias, et diffusé sur les réseaux sociaux du parti politique. Ce jeudi, en milieu d’après-midi, EELV Paca fait part de son inquiétude face à une situation qui lui semble alarmante, aux portes de Marseille.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Mercredi 19 avril, un convoi exceptionnel est tombé en panne au grand rond-point dit Coca-Cola aux Pennes-Mirabeau, entre Marseille et son aéroport, écrit Nathalie Morand, la porte-parole d’EELV en Paca, dans ce communiqué. Ce jeudi 20 avril, une trentaine d’heures plus tard, le convoi est toujours immobilisé et la circulation est toujours bloquée dans ce secteur. »

Or, selon Nathalie Morand, « aucune information précise n’est donnée pour expliquer pourquoi le dégagement de ce convoi exceptionnel met autant de temps. Alors que des rumeurs commencent à évoquer un convoi transportant 3 tonnes d’un chargement radioactif, nous demandons aux autorités de communiquer de façon transparente les raisons précises du blocage sur ce secteur et de donner des éclaircissements sur le chargement du convoi tombé en panne. Le silence ne peut pas être une réponse face à une situation si préoccupante. A cette heure, il est urgent de savoir s’il y a un risque de contamination radioactive dans ce secteur. »

FAKE OFF

Contacté par 20 Minutes, RTE dément totalement cette information, indiquant une erreur à partir d’un sigle Areva aperçu sur ce convoi qui est bel et bien le leur. « RTE réalise actuellement différentes opérations de renforcement de l’alimentation électrique dans le cadre notamment des Jeux olympiques 2024, écrit l’entreprise dans un communiqué transmis à 20 Minutes. Dans ce cadre, un convoi exceptionnel était prévu pour transporter un transformateur électrique fabriqué par Areva depuis l’étang de Berre jusqu’au poste de Réaltor. Dans la nuit de mardi à mercredi, le convoi a été immobilisé sur le rond-point des Pennes-Mirabeau en raison d’un incident survenu au niveau de la remorque. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Et de préciser : « A ce stade, près de 20 salariés de RTE sont mobilisés et travaillent en étroite collaboration avec la police municipale pour assurer la sécurité des intervenants et des automobilistes. Une solution a été techniquement validée et est en cours de déploiement. Les engins de traction nécessaires, spécifiques du fait du poids du convoi, sont arrivés sur place. La solution est mise en œuvre, étape par étape, afin de remettre le convoi en état de rouler et ensuite de permettre de dégager le convoi du rond-point. »

« Ça n’a aucun lien avec du transport radioactif, insiste une porte-parole de RTE, et ça n’a aucun caractère dangereux. Le transformateur n’est pas branché de toute façon, c’est uniquement du transport. Nous avons bon espoir que tout ceci soit résolu d’ici ce soir [jeudi]. » Quelques heures plus tard, la porte-parole d’EELV elle-même a reconnu sa méprise, dans un communiqué intitulé « le courant passe enfin ! ». Quelques heures d’ignorance avant d’enfin faire la lumière sur cette sombre histoire.

Sujets liés