Seine-Maritime : Un phoque est venu vivre ses derniers instants sur la plage de Criel-sur-Mer

ECHOUAGE Il est important de ne pas approcher l’animal pour ne pas le stresser

20 Minutes avec agence
Le phoque gris devrait être emporté par la mer après sa mort. (Illustration)
Le phoque gris devrait être emporté par la mer après sa mort. (Illustration) — A_Different_Perspective / Pixabay

Un périmètre de sécurité a été récemment mis en place sur la plage de Criel-sur-Mer (Seine-Maritime) afin de protéger un phoque qui s’y est échoué. L’animal s’est rendu sur le sable pour finir ses jours. Il est « venu s’échouer pour mourir tranquillement. C’est comme ça que la nature fonctionne », a commenté un membre du centre d’hébergement et d’étude sur la nature et l’environnement (CHENE), cité par Paris-Normandie.

Le dispositif déployé est destiné à garantir le calme du phoque gris, qui reste immobile sur la plage. Il permet notamment de garder à distance les promeneurs. Le public n’a pas le droit de s’approcher du mammifère. La proximité des humains est en effet susceptible de rendre l’animal anxieux. Il pourrait alors se montrer agressif et mordre les curieux.

Après le décès du phoque gris, la mer devrait emporter sa dépouille. Comme il est prévu dans ce type de situation, la commune de Criel-sur-Mer avait informé de la présence de l’animal le Chene et l’Observatoire Pelagis, en charge de la coordination du réseau national échouages.