Brut

Urbanisme : Comment la ville d’Angers a rafraîchi ses rues en les végétalisant

VERDURE Brut, partenaire de « 20 Minutes », découvre une remarquable initiative écologique

20 Minutes avec Brut
Voici 5 façons de rafraîchir une ville en la végétalisant — 20 Minutes - Brut

« Pour combattre le réchauffement climatique, il faut trouver toutes les occasions pour faire revenir la nature en ville. Ça n’est pas si compliqué, c’est une attention particulière, technique, qui permet d’insérer, dès qu’on le peut, un peu plus de nature, un peu plus d’arbres, un peu plus de végétal », explique Jacques-Olivier Martin, adjoint au maire d’Angers à la voirie et aux espaces publics.

Concentrer l’eau de pluie pour éviter qu’elle parte dans les égouts

Dans la préfecture du Maine-et-Loire, plusieurs solutions ont en effet été trouvées : « Là où on peut mettre de la terre dans la ville, on le fait. Par exemple, vous avez des mini-jardins en pied de façade qui permettent de concentrer la fraîcheur et l’eau de pluie pour éviter qu’elle parte dans les égouts, précise l’adjoint. On pose aussi, le long des rues, des plantes grimpantes qui créent un espace ombragé. L’humidité qu’elles produisent est appréciable quand on passe. »

« Pendant des décennies, les rues ont été goudronnées pour éviter d’avoir trop d’entretien, regrette Jacques-Olivier Martin. Mais aujourd’hui, on a changé notre façon de voir les choses. L’eau de pluie rentre dans le sol et nourrit les végétaux. » Développer les parcs, en créer de nouveaux pour remplacer « les zones industrielles qui ne servent plus », transformer les places… Découvrez les autres changements réalisés à Angers.

Ce reportage de Brut a été effectué le 16 juin 2022, d’où la référence à la canicule.

Cet article est réalisé par Brut et hébergé par 20 Minutes.