20 Minutes : Actualités et infos en direct
ÉpidémieDes milliers d’otaries décimées au Pérou à cause de la grippe aviaire

Grippe aviaire : Des milliers d’otaries décimées au Pérou

ÉpidémieDepuis novembre 2022, 63.000 oiseaux marins ont également été déclarés morts de la grippe aviaire au Pérou
Une otarie.
Une otarie. - Slavek Ruta/Shutterstoc/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

La grippe aviaire serait responsable de la mort de dizaines de milliers d’oiseaux au Pérou, mais également d’au moins 3.500 otaries. Masque facial et combinaisons de biosécurité, des biologistes ont ainsi effectué vendredi dernier des prélèvements nasaux et buccaux sur des cadavres échoués sur la plage dans la réserve naturelle de Paracas, à quelque 270 km au sud de Lima.

Ces membres du Service national des zones naturelles protégées par l’Etat (Sernanp) ont introduit de longs écouvillons dans la narine du cadavre encore récent d’une otarie à crinière (Otaria flavescens, appelée également lion de mer sud américain), pour confirmer le décès par la grippe H5N1.

3 % de la population d’otaries

« Le Sernanp recense les otaries touchées par la grippe aviaire et poursuit son plan de surveillance et de contrôle des zones naturelles protégées », a indiqué dans un communiqué l’agence qui a comptabilisé 3.487 otaries à crinière mortes dans sept zones naturelles de la côte pacifique.

Selon les statistiques de l’autorité qui dépend du ministère de l’Environnement, ces décès représentent un peu plus de 3 % des 105.000 otaries recensées sur le territoire péruvien. Quelque 63.000 oiseaux marins ont été déclarés morts de la grippe aviaire au Pérou entre novembre 2022 et mars de cette année.

Une épidémie qui gagne du terrain

Le Sernanp a exhorté la population à « éviter tout type de contact avec les otaries et les oiseaux de mer ». La grippe aviaire est une maladie qui n’a pas de remède ni de traitement et qui provoque une forte mortalité chez les oiseaux sauvages et domestiques, comme les canards, les poules, les poulets et les dindes.



En décembre, les autorités sanitaires ont abattu quelque 37.000 volailles dans une ferme d’élevage. Selon le Sernanp, en plus du Pérou, le virus de la grippe aviaire a été détecté en Bolivie, en Uruguay et en Argentine. De probables cas viennent d’être signalés dans le nord du Chili.

Sujets liés