Etats-Unis : L’une des plus grosses fuites de pétrole en dix ans en voie d’être maîtrisée

catastrophe naturelle Il pourrait s’agir de la plus grosse fuite de brut aux Etats-Unis depuis 2013

20 Minutes avec AFP
— 
Une fuite sur l'oléoduc Keystone de plus de 2 millions de litres de pétrole s'est déversée dans un cours d'eau au Kansas.
Une fuite sur l'oléoduc Keystone de plus de 2 millions de litres de pétrole s'est déversée dans un cours d'eau au Kansas. — Kyle Bauer/AP/SIPA

Une fuite sur l’oléoduc Keystone, qui a déversé jusqu’à 2,2 millions de litres de brut dans un cours d’eau aux Etats-Unis, était en voie d’être maîtrisée vendredi, selon les autorités américaines. Si l’estimation sur l’ampleur de l’écoulement se confirme, il s’agira de la plus grosse fuite de pétrole aux Etats-Unis depuis 2013, selon l’association Pipeline Safety Trust, qui promeut la sécurité des oléoducs.

L’entreprise canadienne TC Energy, qui exploite l’infrastructure, a repéré l’incident mercredi soir dans le Kansas et a, dans la foulée, arrêté en urgence les flux d’hydrocarbures dans le tuyau.

Un barrage mis en place

« Le segment affecté reste isolé » et l’écoulement du pétrole en aval « est contenu », a affirmé l’entreprise dans un message vendredi. La cause de la rupture du tuyau n’avait pas été identifiée dans l’immédiat. « Nous surveillons et enquêtons sur la fuite du pipeline Keystone », a affirmé le ministre américain des Transports, Pete Buttigieg, dans un tweet.

L’agence en charge de la sécurité des oléoducs (PHMSA) avait enjoint dès jeudi l’entreprise de prendre « toutes les mesures nécessaires pour protéger le public, les biens et l’environnement des dangers potentiels » liés à la fuite.

Selon l’agence de protection de l’environnement, TC Energy a mis en place un barrage en terre environ 6 kilomètres en aval de l’incident « pour empêcher tout écoulement supplémentaire de pétrole ».

Hausse du prix du baril

Le groupe a aussi apporté des camions de vidanges et des équipements destinés à récupérer le pétrole répandu dans l’eau de la Mill Creek.La récupération des produits devrait continuer jusqu’à la semaine prochaine, a précisé l’agence dans un communiqué vendredi.

L’oléoduc Keystone permet le transport d’hydrocarbures depuis la province de l’Alberta, dans l’ouest du Canada, vers plusieurs destinations aux Etats-Unis. Il transporte actuellement en temps normal environ 600.000 barils par jour.

Vendredi, l’entreprise indiquait être encore en train d’évaluer quand elle pourrait redémarrer le service. L’agence PHMSA doit donner son feu vert. Les prix du pétrole ont temporairement grimpé jeudi après l’annonce de la fuite avant de repartir en baisse.

L’impact de l’incident sur le marché de l’énergie dépendra de la durée de la suspension de Keystone, qui amène notamment du brut au terminal de Cushing dans l’Oklahoma où est stocké le pétrole américain servant de référence aux investisseurs.