Grippe aviaire : Plus de 430.000 volailles à euthanasier dans le Maine-et-Loire

ELEVAGE Depuis septembre, 27 foyers ont été détectés et 430.000 volailles euthanasiées

20 Minutes avec agences
L'épidémie de grippe aviaire flambe dans le Maine-et-Loire. Illustration
L'épidémie de grippe aviaire flambe dans le Maine-et-Loire. Illustration — Pixabay / hobbyknipse

L’épidémie de grippe aviaire flambe dans le Maine-et-Loire. « Depuis le redémarrage de l’épidémie, à la mi-septembre, plus de 430.000 volailles ont été ou vont être euthanasiées, ce qui représente 1.100 tonnes au total » a ainsi confié à Ouest-France Éric David, directeur de la direction départementale de la protection des populations.

Entre mi-septembre et mi-octobre, sept foyers ont été détectés. Après une petite accalmie, depuis le 27 novembre, ce sont 19 nouveaux foyers contaminés qui sont apparus. Ce qui porte le total des foyers contaminés à 26. Les secteurs les plus touchés sont Beaupréau-en-Mauges et Sèvremoine, indique Le Courrier de l’Ouest.



Des abattoirs pas équipés

Sur les 430.000 volailles, on compte 21 élevages de canards. Des dindes, des poules pondeuses et des poulets de chair sont aussi concernés. Tous doivent être euthanasiés. Problème dans le Maine-et-Loire, les abattoirs ne sont pas équipés pour euthanasier les canards et les dindes. Une grosse partie des volailles part principalement dans le département voisin de la Vendée. Depuis le début de l’épidémie dans le département, ce sont 24 millions d’euros d’indemnités qui ont été versés aux éleveurs touchés.