Côtes-d’Armor : Un maire pas très chaud pour accueillir une usine XXL de saumons

Contestation Porté par la société norvégienne Smart Salmon, le projet interroge sur plusieurs aspects notamment sur les rejets de l’eau

Camille Allain
A Plouisy, près de Guingamp, la société norvégienne Smart Salmon envisage la construction d'un élevage géant de saumons qui fait peur aux acteurs de l'environnement.
A Plouisy, près de Guingamp, la société norvégienne Smart Salmon envisage la construction d'un élevage géant de saumons qui fait peur aux acteurs de l'environnement. — Smart Salmon
  • Le maire de Plouisy, dans les Côtes-d’Armor, s’inquiète de l’impact environnemental d’un projet d’usine de saumons dans sa commune.
  • Portée par la société norvégienne Smart Salmon, l’idée de cet élevage géant est critiquée notamment pour ses conséquences sur la ressource en eau.
  • Une manifestation d’opposition est prévue ce samedi à Guingamp.

La partie ne s’annonce pas simple pour les Norvégiens. Décidée à construire une usine d’élevage intensif de saumons à Plouisy, dans les Côtes-d’Armor, la société Smart Salmon se heurte aux réticences d’une partie de la population. La prise de parole du maire de la commune ne va pas rassurer les investisseurs scandinaves.

Dans une interview accordée à Ouest-France, Rémy Guillou a fait savoir qu’il ne comptait pas signer le permis de construire de l’usine si les dirigeants de Smart Salmon ne lui donnaient pas plus de détails sur l’impact de leur installation. L’entreprise de pisciculture déjà installée dans le département envisage de produire 8.000 à 10.000 tonnes de saumon par an dans une usine en circuit fermé.

600 m3 d’eau consommés par jour

En octobre, le maire avait convié les porteurs du projet à s’exprimer devant le conseil municipal. « Les réponses données sont restées floues, très évasives, ce qui a profondément déçu les élus car ils n’ont eu aucune réponse précise à l’ensemble de leurs interrogations », a expliqué le maire à nos confrères. En juillet 2021, le conseil d’agglomération de Guingamp-Paimpol avait donné son accord au processus de vente du terrain, estimant que le projet était viable. Mais les élus de Plouisy s’inquiètent des rejets de l’usine, qui consommera 600 m³ d’eau par jour. « Nous ne laisserons sortir aucune eau polluée », promettaient les dirigeants interrogés par 20 Minutes.



Smart Salmon envisagerait de reverser ses eaux après traitement dans le Trieux, le petit cours d’eau voisin. Une rivière dans laquelle on trouve encore quelques saumons sauvages mais qui sont décimés par une maladie encore mal identifiée.

La prise de parole du maire intervient à quelques jours d’une manifestation organisée samedi par un collectif à laquelle plusieurs associations environnementales ont prévu de participer. L’élu a donné jusqu’au 20 décembre à la société norvégienne pour lui fournir toutes les réponses qu’il attend. Sans ça, il prévient : il ne signera pas le permis.