« Low-tech » : Alizée et Yoann créent des objets du quotidien qui ne nécessitent pas d’électricité

ECONOMIES Brut, partenaire de « 20 Minutes », rencontre des bricoleurs qui partagent leurs trouvailles

20 Minutes avec Brut
Ils créent des objets qui ne nécessitent pas d’électricité — 20 Minutes - Brut

Un blender à pédale, une mini-éolienne, une marmite norvégienne, un four solaire… Ces objets du quotidien ont été créés par Alizée et Yoann. Ce couple élabore tous ces systèmes dans son atelier ariégeois : « l’idée, c’est d’être plus conscients de notre consommation énergétique et viser à la réduire », explique Alizée. « Mais en gardant à l’esprit que les systèmes 'low-tech' n’auront jamais l’efficience des machines électriques, qu’ils ne les remplaceront pas ».

​Inventer, tester, répliquer

Leurs recherches ont commencé dans un camion, devenu leur « maison sur roue », où ils ont expérimenté toutes leurs constructions. « Pendant quatre ans, ça a été notre lieu de vie à plein temps », précise Alizée. « Il y a plein de choses qu’on a fabriquées sur la route et qu’on a laissées, du coup, dans des lieux où on est passés. On appelle ça de la " recherche-action ", détaille Yoann, ce qui consiste à découvrir quelque chose, à le tester puis à le répliquer ».

Leur but n’est pas de vendre leurs créations mais plutôt de « donner les clés » aux consommateurs pour qu’ils puissent eux-mêmes construire ces objets « low-tech » : « L’objectif de dresser un catalogue, c’est d’expérimenter, de ne pas forcément tendre vers l’autonomie ou la réduction d’un seul pôle mais d’être capable d’envisager une globalité. Ce qui nous intéresse, c’est de couvrir tous nos champs de dépendance », conclut Yoann.